Lausanne se qualifie pour les quarts de finale

La joie de Damien Riat sur le 2-1 décisif ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Hockey sur gl..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Lausanne a eu chaud, mais Lausanne est en quarts de finale de National League. Les Vaudois ont battu Ambri 5-1 pour remporter leur série de pré-play-off 2-1.

Le quart de finale Fribourg-Lausanne aura bien lieu dès vendredi à St-Léonard. Mais les Lions ont sué et leurs supporters ont dû se ronger une quantité industrielle d'ongles. Parce que les joueurs de John Fust ont attendu les derniers instants de la partie pour valider leur ticket.

Alors on peut tout de même noter que le 2-1 décisif est tombé de la canne de Damien Riat à la 45e, mais le 3-1 de Sekac dans la cage vide n'est intervenu qu'à la 59e. Les Lausannois ont mérité leur qualification sur l'ensemble de la saison et de ces trois rencontres, mais les Léventins ont vendu chèrement leur peau avec leurs moyens.

Les Vaudois ont en sus eu la désagréable sensation de subir l'ouverture du score, comme lors de la partie inaugurale de cette série vendredi dernier dans cette même enceinte. A la 7e, Noele Trisconi a eu l'occasion de pouvoir s'y prendre à deux fois pour tromper Boltshauser.

Heureusement pour les joueurs de John Fust, 68 secondes plus tard un bon pressing de Bozon sur Pestoni a permis à Martin Gernat d'expédier un missile que Janne Juvonen n'a pas vu. Une égalisation salutaire pour des Lions loin d'être irréprochables et très nerveux.

Indisciplinés dimanche chez eux, les Tessinois ont une fois encore commis trop de pénalités. Seulement le power-play des Vaudois tourne au ralenti depuis un bout de temps et rien de bon n'est sorti des cannes lausannoises au cours de ces moments pourtant favorables.

Mais tout cela est oublié et John Fust peut maintenant se tourner vers Fribourg qui attend le LHC vendredi. Les Vaudois ont cependant intérêt à hausser leur niveau de jeu, s'ils entendent contester la victoire aux Dragons. Car si les relances ratées et les atermoiements en défense peuvent passer face à Ambri, cela ne pardonnera pas face à Sprunger et Cie.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus