La Suisse ne récolte qu'un point face aux Tchèques

Gaëtan Haas a inscrit le seul but suisse contre les Tchèques ©KEYSTONE/AP/Bruce Bennett
JO 2022
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Pour son deuxième match dans le tournoi olympique à Pékin, la Suisse s'est inclinée 2-1 tab contre la République tchèque. La Suisse va devoir réagir contre le Danemark samedi.

C'est désormais une certitude, l'équipe de Suisse devra passer par les huitièmes de finale. En perdant contre les Tchèques, les joueurs de Patrick Fischer ont grillé une belle possibilité de se relancer.

Après une partie assez fermée, les deux formations se sont retrouvées aux tirs au but. Et dans cet exercice particulier, ce sont les joueurs de Filip Pesan qui ont eu le dernier mot. Seul David Krejci, ancien artificier des Boston Bruins, a trouvé la faille, tandis que les cinq tireurs helvétiques se sont cassé les dents sur Simon Hrubec.

Encore un autogoal

Avant ce dénouement, la Suisse avait commencé le match en encaissant l'ouverture du score à la 5e. Un but tombé alors que Raphael Diaz était sorti du banc des pénalités depuis quelques secondes. Incapables d'expédier la rondelle hors de leur zone de défense, les joueurs de Patrick Fischer ont payé au prix fort un cafouillage devant Genoni. Mirco Müller a poussé le puck sur le patin de Yannick Weber qui n'a rien pu faire pour éviter un autogoal. Décidément, les Helvètes ne sont pas vernis avec les déviations involontaires puisque c'est déjà une réussite contre son camp de Corvi qui avait coûté la seule réussite contre les Russes.

Toujours sans Denis Malgin ni Dario Simion, l'attaque de la sélection nationale a connu passablement de problèmes à créer du danger devant le portier Simon Hrubec. Sorti de son isolement, Malgin était disponible, mais Fischer a préféré laisser un peu de temps au centre des Zurich Lions pour relancer son cardio.

Auteur de l'égalisation à la 9e au terme d'un bel effort, Gaëtan Haas s'est montré le Suisse le plus remuant. Très à l'aise, le Biennois a en tout cas montré davantage qu'Enzo Corvi. Pilote de la première ligne, le Grison doit absolument élever son niveau de jeu pour la suite du tournoi. Constat similaire concernant Grégory Hofmann, plus à la peine que face aux Russes.

Et maintenant, le Danemark

Les joueurs à croix blanche auraient cependant pu terminer avec un nouveau zéro pointé au classement si Tomas Hyka n'avait pas raté une montagne à la 57e. Face à une cage vide, l'attaquant de Chelyabinsk n'a pas su maîtriser un puck légèrement sautillant.

Comme lors de la rencontre de mercredi contre les Russes, les Suisses ont obtenu une immense chance en fin de match. Magnifiquement lancé par Bertschy, Moser a manqué le but de la victoire à la 58e.

La Suisse va terminer ce tour de qualification samedi à 14h10 face au Danemark de Heinz Ehlers. Après avoir surpris les Tchèques, les Danois ont eux aussi subi la loi des Russes (2-0). Le verrou danois de l'ancien mentor de Lausanne et Langnau sera difficile à percer. Mais il faudra bien que les Suisses y arrivent s'ils n'entendent pas finir derniers de leur groupe et affronter un adversaire d'un plus gros calibre lors des matches à élimination directe.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus