La Suisse battue par la Suède

Janis Moser a inscrit le 2-0 pour la Suisse contre la Suède à Stockholm ©KEYSTONE/EPA/Christine Olsson
Hockey sur gl..
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Après avoir pourtant mené 2-0, la Suisse s'est inclinée 3-2 ap face à la Suède à Stockholm. C'est Henrik Tömmernes qui a offert la victoire à ses couleurs.

Une défaite certes, mais un très bon match de préparation pour la Suisse. Si Nando Eggenberger en fin de match et Timo Meier, en prolongation, s'étaient montrés plus réalistes, la sélection de Patrick Fischer aurait remporté cette partie.

Ce match était avant tout l'occasion de profiter pour la première fois de l'apport de Nico Hischier et Timo Meier qui seront, comme à Riga l'an dernier, les fers de lance de l'offensive helvétique. Les deux hommes n'ont pas mis trop de temps avant de trouver leurs marques puisque Meier a ouvert le score à la 9e sur une passe de Hischier. Et là, l'attaquant des San Jose Sharks a démontré pourquoi il était l'un des meilleurs buteurs de NHL en expédiant le puck dans la lucarne de Marcus Högberg.

Les joueurs de Patrick Fischer se sont créé les meilleures chances par Christoph Berstchy qui a raté un face-à-face, puis par Damien Riat, magnifiquement servi par ses compères de ligne Hischier et Meier. On a d'ailleurs retrouvé ces hommes juste avant la première pause sur un power-play qui a amené le 2-0. Le capitaine des Devils a remporté l'engagement, puis le puck est passé de Meier à Riat pour Janis Moser qui a vu son tir dévié battre le portier suédois à cinq secondes de la sirène.

La sélection nationale a pu tenir ce score après quarante minutes. Après 47 minutes même. Mais l'indiscipline a fait mal aux Suisses qui ont encaissé deux buts sur des jeux de puissance suédois. C'est tout d'abord Emil Bemström qui a pu réduire la marque (48e), puis à la 53e l'égalisation est tombée de la canne du défenseur des Canucks, Oliver Ekman-Larsson. A noter que Reto Berra, très à son affaire durant la rencontre, a laissé filer le puck après l'avoir freiné.

La Suisse a bénéficié d'un power-play à la 56e et il s'en est fallu de très peu pour qu'Eggenberger n'inscrive le but de la victoire à la 57e. Mais le poteau droit de Högberg a refusé ce but. Rebelote en tout début de prolongation avec Meier qui a buté sur le gardien scandinave. Puis sur une phase bien maîtrisée par le Tre Kronor, c'est le Genevois Henrik Tömmernes qui a mis un terme à ce match.

Ce qui s'avère encourageant pour la Suisse, c'est que Pius Suter, Jonas Siegenthaler et Denis Malgin n'ont pas joué. Même chose pour Dario Simion et Fabrice Herzog qui ont été annoncés, mais qui ont droit à quelques jours de repos (et de fête) supplémentaire après le titre avec Zoug.

La Suisse terminera sa préparation dimanche à 12h contre la République tchèque, toujours à Stockholm.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus