La justice sportive absout la Juventus et Naples

Patron de la Juve, Andrea Agnelli a été absous par la justice sportive italienne ©KEYSTONE/AP/SALVATORE LAPORTA
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La justice sportive italienne a acquitté l'ensemble des onze clubs, dont la Juventus, et la soixantaine de dirigeants poursuivis pour de possibles fraudes comptables lors de transferts de joueurs.

Le Tribunal de la Fédération italienne (FIGC) semble ainsi donner entièrement raison aux clubs qui contestaient les accusations du procureur fédéral d'avoir surévalué les prix de vente de certains joueurs et ainsi enregistré dans leurs comptes des plus-values non justifiées.

"Le tribunal a acquitté tous les clubs, les dirigeants et les administrateurs des clubs qui avaient été déférés par le procureur fédéral", a annoncé la Fédération dans un communiqué. "Les motivations seront publiées dans les prochains jours", a-t-elle précisé.

Les dirigeants risquaient une suspension

A l'ouverture de la procédure, mardi, le procureur avait notamment requis un an de suspension contre le patron de la Juventus Andrea Agnelli et onze mois à l'encontre du président de Naples Aurelio De Laurentiis. Outre la Juventus et Naples, les trois autres clubs de l'élite renvoyés étaient la Sampdoria, le Genoa et Empoli.

Les clubs concernés risquaient principalement une amende. Mais la soixantaine de dirigeants et représentants déférés à titre personnel risquaient des sanctions pouvant aller jusqu'à une suspension. L'ensemble des clubs contestaient les critères retenus par le procureur fédéral pour chiffrer la valeur des joueurs et remettre en question les prix effectivement payés lors des transferts.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Open UpMATT SIMONS