JO 2022: Patrizia Kummer amère au moment de boucler son long séjour chinois

Patrizia Kummer ©Keystone-ATS
Snowboard
Justin Grept
Responsable des sports

Les Jeux Olympiques ont pris fin ce mardi pour Patrizia Kummer. Seule athlète à avoir opté pour une quarantaine de trois semaines avant les JO, la snowboardeuse valaisanne quitte la Chine sans médaille.

Le long séjour chinois de la snowboardeuse Patrizia Kummer est terminé…Seule athlète à avoir accepté de passer trois semaines en quarantaine avant d’aborder les Jeux Olympiques, la Valaisanne, non-vaccinée, a enfin pu goûter à la compétition. Mais tout s’est très vite passé pour la championne olympique 2014 de géant parallèle.

Elle a été éliminée mardi à Zhangjiakou dès les 8èmes de finale. En d’autres termes, elle aura disputé seulement trois manches après être arrivée à Pékin le 13 janvier. Opposée à l’Autrichienne Julia Dujmovits, la Suissesse a dû s’avouer vaincue. La réaction de Patrizia Kummer après cette fin de course prématurée lors du géant parallèle…

«Je suis déçue car j’étais prête !»

Pour participer à ces Jeux de Pékin, la Haut-Valaisanne avait fait un choix qui a beaucoup fait parler. Non-vaccinée, elle avait accepté de se rendre dès le 13 janvier en Chine pour respecter une quarantaine stricte de trois semaines. Mais malgré sa performance, Patrizia Kummer ne regrette absolument pas son choix…

«J’ai fait ce sacrifice pour moi, pas pour les JO.»

Patrizia Kummer répondait à nos confrères de SkiActu

A noter que Julie Zogg a obtenu le meilleur résultat suisse lors de ce géant parallèle féminin de snowboard à Zhangjiakou. La Saint-Galloise s’est classée 13ème, juste devant Patrizia Kummer.

JT/JT