«Je suis optimiste pour la tenue de la PdG samedi soir»: Jean-Michel Bournissen, chef sécurité

Jean-Michel Bournissen ©Keystone-ATS
PdG
Justin Grept
Responsable des sports

Comme la première série de départs de la Patrouille des Glaciers, la seconde a été reportée de 24h. Le chef de la sécurité de l'épreuve Jean-Michel Bournissen explique cette décision.

Comme il l'avait fait mardi, le commandant de la Patrouille des Glaciers Roger Schwery a décidé de reporter de 24h la deuxième série de départs de l'épreuve. Ce report est motivé par les conditions météo. Une dégradation provenant de l’ouest et l’accumulation nuageuse prévue sur les sommets pour la journée de samedi pourraient empêcher toute évacuation sanitaire par voie aérienne durant la course.

Initialement prévu ce vendredi soir de Zermatt et tôt samedi matin d'Arolla, ils sont repoussés respectivement à samedi soir (21h30) et dimanche matin (3h30). Chef sécurité de la PdG, Jean-Michel Bournissen a détaillé les raisons de ce choix dans le journal de vendredi midi sur Rhône FM.

Intreview du chef sécurité de la PdG dans le journal de midi de Rhône FM
«On ne peut pas maîtriser la météo donc on fait avec» 
Ils devaient s’élancer à partir de 21h30 à Zermatt et dès 3h30 du matin depuis Arolla. Les 852 trios encore en lice sur la 23ème Patrouille des Glaciers doivent finalement prendre leur mal en patience. Parmi eux, la patrouille «Rhône FM 1» de notre collègue Estelle Daven. Peu après l'annonce de ce nouveau report des départs, nous avons rencontré ses deux partenaires de cordée, Emilie Morard et Sarah Wicky.
«L’épée de Damoclès de l’annulation est toujours au-dessus de nos têtes»
JG/CM
Thèmes liés à l'article
ski-alpinismePatrouille des Glaciers
Catégories
Dossier Patrouille des Glaciers
Les articles les plus lus