GP d'Arabie saoudite: Verstappen s'impose devant Leclerc

Un premier succès en 2022 pour Max Verstappen ©KEYSTONE/AP/Hassan Ammar
Automobilisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Max Verstappen (Red Bull) a remporté le GP d'Arabie saoudite après une féroce bagarre avec Charles Leclerc (Ferrari). Le champion du monde néerlandais a pris la tête à la fin du 46e des 50 tours.

Leclerc, qui s'était imposé en ouverture de saison à Bahreïn, conserve néanmoins la tête du championnat du monde. Ferrari a placé ses deux voitures sur le podium puisque Carlos Sainz a terminé troisième devant Sergio Pérez (Red Bull). Parti en pole position, ce dernier n'a pas été chanceux: il a changé ses pneus au 16e tour, juste avant la sortie de route de Nicholas Latifi (Williams-Mercedes) qui a provoqué l'entrée en piste de la safety car.

21e victoire

Les deux Ferrari et Verstappen ont donc profité d'un arrêt sous ce régime particulier, ce qui leur a permis de dépasser le Mexicain. Leclerc a alors mené, mais le champion du monde 2021 s'est rapproché dans les dix derniers tours, avant de passer une première fois lors de la 42e boucle. Le Monégasque a repris la tête peu après, mais il n'a rien pu faire sur la deuxième attaque du Néerlandais, qui a ainsi fêté son 21e succès en Grand Prix.

Derrière les deux écuries qui dominent ce début de saison, l'Anglais George Russell (Mercedes) a pris la cinquième place devant le Français Esteban Ocon (Alpine-Renault). Parti 14e sur la grille, le septuple champion du monde britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a dû se contenter du point de la dixième place.

Pas de point pour Alfa Romeo

Lui aussi n'a pas eu de réussite: l'entrée des stands a été fermée au moment où il voulait s'arrêter pour changer de pneus sous régime de voiture de sécurité virtuelle. Sans ça, il aurait pu prétendre à la sixième ou septième place.

Les Alfa Romeo-Ferrari n'ont cette fois pas inscrit de point. Guanyu Zhou a fini onzième alors que Valtteri Bottas a dû abandonner.

ATS
Catégories
album_image
En ce moment
ObsesionAVENTURA