Fusion entre Sion et les communes de montagne: le PDC de Sion veut arrêter le processus au plus vite

Fusion Sion
Grand Sion
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Le PDC de Sion a demandé l'avis de ses 413 membres sur la fusion entre Sion et d'autres communes de montagne. Les résultats de ce questionnaire ont conforté le comité dans sa prise de position. Il souhaite que le processus de fusion s'arrête au plus vite.

Suite à sa prise de position en novembre dernier, soit le refus de fusionner avec des communes de montagne dans la configuration actuelle, le PDC de Sion a lancé un sondage sur la question à ses membres. Le taux de réponse à ce sondage est de plus de 40%, indique le parti dans un communiqué. «Les résultats de ce questionnaire ont conforté le comité dans sa prise de position l'automne dernier.»

Résultats du sondage

En effet, à la question de savoir si les membres PDC soutiennent les propositions de fusion avec les communes de montagne avoisinantes, 63% ne les soutiennent pas, 27% les soutiennent et 10% n'ont pas d'avis sur la question.
Concernant directement les communes de Mont-Noble et Veysonnaz, 66% des membres ayant répondu sont opposés à ces deux fusions, 19% sont pour ces deux fusions, 9% veulent fusionner uniquement avec Veysonnaz, 1% veulent fusionner uniquement avec Mont-Noble et 5% n'ont pas d'avis sur le sujet.
Sur la question d'une éventuelle fusion avec Vex, si une demande devait parvenir à la commune de Sion, le score est plus serré. Ainsi, sur les personnes ayant répondu au questionnaire, 59% sont opposés à l'idée de cette fusion, 30% y sont favorables et 11% n'ont pas d'avis sur le sujet.

Stop au processus de fusion

La démarche du comité du PDC de Sion est réalisée au moment où le conseil municipal doit décider de poursuivre ou pas le processus de fusion, sur la base des résultats des ateliers participatifs. «En fait, le comité du PDC de Sion souhaite que le processus de fusion s'arrête au plus vite. Nous estimons que trop d'énergie et de querelles ont déjà été induites par ces projets de fusions, qui manquent cruellement de logique et de sens, et surtout d'avantages pour les citoyens sédunois. Il est temps d'arrêter les processus et de concentrer les énergies et les moyens de notre commune à ses tâches régaliennes.»

Si le conseil municipal devait décider de poursuivre le processus de fusion, le Conseil général devrait se prononcer, à titre purement consultatif. Ainsi, malgré le résultat du vote, le Conseil municipal pourrait décider de présenter les objets en votation populaire.
 

NT/c
Thèmes liés à l'article
FusionSionPDC Sion
Catégories
Les articles les plus lus