Furger domine Cologna au sprint au Marathon de l'Engadine

Roman Furger s'est montré le plus rapide au sprint. Dario Cologna est arrivé juste derrière. ©KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Ski nordique
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Dario Cologna n'égalera pas le record du Marathon de l'Engadine. Pour sa dernière course en Engadine en tant que coureur de haut niveau, le Grison de 36 ans a été battu par Roman Furger.

Le Grison et l'Uranais comptent désormais quatre victoires chacun. Cologna a remporté la course populaire la plus prestigieuse après la Vasaloppet en 2007, 2010, 2017 et 2019. Les victoires de Furger, de quatre ans son cadet, datent de 2012, 2016, 2018 et 2022. Mais le plus couronné reste donc Albert Giger, décédé en septembre dernier, qui a triomphé cinq fois entre 1971 et 1978.

A mi-course à Pontresina, un groupe de huit a émergé en tête. Grâce au vent arrière, les meilleurs n'ont pas pris de risque en s'échappant très tôt. "Courir dans ce petit groupe était un plaisir, a déclaré Furger. La course était calme, il n'y a pas eu de chutes ne de bâtons cassés." L'Uranais s'est placé en pole dans la descente à 500 m de l'arrivée et n'a jamais été mis en difficulté lors du sprint final sur un terrain légèrement pentu.

Dans deux semaines, Cologna effectuera sa dernière course lors des championnats de Suisse à Zweisimmen.

Chez les femmes, c'est la jeune Grisonne Nadja Kälin qui a signé la troisième victoire consécutive d'une Suissesse, après Nadine Fähndrich (2018) et Nathalie von Siebenthal (2019).

Environ 11'000 coureurs se sont attaqués à cette 52e édition - après deux ans de pause due à la pandémie. Quarante nations étaient au départ et la Suisse représentait 80% des participants. La part des femmes est en constante augmentation et s'élève désormais à environ 20%.

Comme le parcours a été légèrement adapté et qu'il est désormais plus long de 700 m, le temps du vainqueur sera également homologué comme record du parcours, comme cela a toujours été le cas par le passé. En 2019, Cologna avait réalisé 1h22'22 dans des conditions parfaites. En 2022, le meilleur temps sur les 43 km fut de 1h35'59. Une fois de plus, les conditions étaient favorables, mais la tête de course n'a pas forcé le tempo.

ATS
Catégories