Foot américain: Damien Lehmann se prépare pour un dernier gros défi

Damien Lehmann ©Rhône FM
Foot américain

La saison dernière, Damien Lehmann a évolué dans le championnat de football américain le plus relevé d'Europe. Satisfait de ses performances et conscient de ses limites, il réfléchit à un dernier défi d'envergure.

En football américain, Damien Lehmann prépare en Valais sa prochaine saison. Le Montheysan sort d’une année durant laquelle il a évolué pour la première fois dans le championnat allemand, le plus relevé d’Europe. Avec son club des Razorbacks de Ravensburg, le demi-défensif a disputé la première partie du championnat, avant d’être stoppé par une blessure au biceps qui a prématurément mis fin à sa saison.

«Oui, j’ai le niveau du championnat allemand. Par contre, c’est mon plafond !» Damien Lehmann

Même en n’ayant disputé que la moitié du championnat, Damien Lehmann a pu se mesurer aux meilleurs. C’était d’ailleurs l’une de ses interrogations avant de partir pour l’Allemagne : le Valaisan de 28 ans se demandait s’il allait être au niveau. Il a eu sa réponse. «Oui, je crois que j’ai le niveau. Par contre, j’ai compris que c’était mon plafond ! C’était très intéressant de pouvoir tenter l’expérience. Face à la grosse équipe de la ligue, au budget bien supérieur, on n’a pas fait le poids. Mais face aux autres, on a pu les regarder les yeux dans les yeux. Personnellement, je n’ai pas eu à rougir de mes résultats, donc je pense que j’ai ma place là-bas.»

En plein mercato

Son équipe de Ravensburg, néo-promue en première division allemande, a manqué les playoffs d’un rien. A égalité avec le quatrième et dernier qualifié, c’est la différence de points qui lui a été fatale.

«Il y a quelques années, je jouais gratuitement. Je payais même ma cotisation ! J’étais bien loin de penser qu’il m’arriverait tout ça.» Damien Lehmann

Damien Lehmann se concentre désormais sur la prochaine saison. Et il lui faut trouver un club ! Actuellement en pleine période de mercato, il avoue que l’option privilégiée est la prolongation à Ravensburg, où il se sent bien. Mais les alternatives existent, puisqu’une dizaine d’offres plus ou moins intéressantes lui parviennent de partout en Europe. «Des offres que je prends réellement en considération, il n’y en a pas tant que ça», souligne Damien Lehmann. «Il ne me reste plus beaucoup d’années à jouer, je ne veux pas me tromper. Je sais ce que je veux, mais faire un choix est compliqué. Il y a quelques années, je jouais gratuitement. Je payais même ma cotisation ! J’étais bien loin de penser qu’il m’arriverait tout ça. Mais désormais, c’est une question de logique dans la réflexion, je dois saisir l’opportunité qui me permettra de finir en beauté.»  

Dernière saison au (très) haut niveau ?

Damien Lehmann ne veut pas se tromper dans son choix de club aussi parce qu’il l’a dit, il est conscient que cette saison 2022 pourrait être la dernière de sa carrière au très haut niveau. «Cette blessure l’été dernier m’a fatalement ramené à la réalité. Par le passé, j’ai eu de gros problèmes à mes genoux (ndlr: il a notamment été opéré quatre fois du genou gauche). Mais j’étais jeune et je me remettais très vite. Cette fois-ci, ce n’est «que» une blessure au biceps, mais j’ai 28 ans et je sens que c’est beaucoup plus dur à revenir. Je serre encore plus les dents. Et même si ça fonctionne, ça prend plus de temps. Je vois qu’il y a une limite.» Damien Lehmann se laisse jusqu’au mois prochain pour être fixé sur son avenir.

Damien Lehmann décoré par la ville de Monthey
Depuis sa blessure au biceps survenue l’été dernier, Damien Lehmann ronge son frein. Aujourd’hui, le joueur de 28 ans, de retour en forme, s’entretient physiquement à Monthey et réfléchit à son avenir.
 
«J’ai cru que la ville de Monthey m’envoyait une amende. Quand j’ai ouvert la lettre, l’émotion m’a envahi», dit Damien Lehmann
JG
Thèmes liés à l'article
Football américainDamien Lehmann
Catégories
Les articles les plus lus