Dylan van Baarle gagne Paris - Roubaix en solitaire, Küng 3e

Pas de pluie cette année pour les coureurs sur Paris - Roubaix, mais une bonne dose de poussière. ©KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON
Cyclisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le Néerlandais Dylan van Baarle (Ineos) a remporté détaché Paris - Roubaix, disputé sur 257 km. Il a précédé de plus d'une minute le Belge Wout van Aert, qui a battu au sprint Stefan Küng.

Le Thurgovien Küng a fait la course dans le groupe de tête jusqu'à 30 km de l'arrivée. Mais il n'a pu suivre van Baarle quand celui-ci s'est échappé pour rejoindre le trio de tête Matej Mohoric, Yves Lampaert et l'étonnant Belge Tom Devrient.

Küng a fêté son meilleur résultat dans une grande classique. Il est le premier Suisse sur le podium depuis Silvan Dillier, deuxième derrière Peter Sagan en 2018.

Deuxième du récent Tour des Flandres, van Baarle fête à 29 ans le plus grand succès de sa carrière. Il avait enlevé la médaille d'argent des Championnats en automne dernier dans les Flandres derrière Julian Alaphilippe.

L'équipe Ineos est passée à l'offensive à... 210 kilomètres de l'arrivée avec l'aide des Quick-Step. Le peloton des favoris (van der Poel, Küng) a été contraint à une poursuite de 105 kilomètres pour rentrer avant Haveluy.

À l'avant, le Slovène Matej Mohoric, le vainqueur du dernier Milan-Sanremo, a animé une échappée formée avant la Trouée d'Arenberg, à 111 kilomètres du vélodrome.

Mohoric, retardé un temps par un changement de vélo, a vu revenir ensuite un groupe réduit de favoris avant de repartir de l'avant, au seuil des 30 derniers kilomètres, avec le Belge Yves Lampaert.

Derrière eux, van Baarle a réagi avant de se détacher sur les pavés de Camphin, à l'entrée des 20 kilomètres, et se diriger vers le 7e succès néerlandais de l'histoire, huit ans après Niki Terpstra.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
MoveDNCE