Confusion autour de l'accueil des Marseillais à Bâle

Les supporters bâlois s'étaient "bien" manifestés à l'aller à Marseille. ©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'OM déplore la confusion autour de l'accueil de ses fans jeudi à Bâle en 8e de finale retour de Conference League, avec la fermeture du parcage visiteur puis la désignation de tribunes spécifiques.

Dans un communiqué publié mardi, le club marseillais a dénoncé "les informations contradictoires du FC Bâle", qui créent "un contexte d'organisation illisible, unique et dangereux".

Vendredi dernier, le FCB avait annoncé "la fermeture du parcage visiteur pour le match retour au Parc St-Jacques" sur décision de la police cantonale de Bâle-Ville, "en raison des débordements en marge de OM-FCB".

Jeudi soir, avant le match aller remporté 2-1 par l'OM, deux supporters marseillais avaient été interpellés et deux policiers légèrement blessés après quelques affrontements entre ultras des deux camps, quand les Bâlois étaient sortis du métro devant le Stade Vélodrome.

Le calme avait été ramené en quelques minutes, mais plusieurs dizaines de fumigènes avaient été allumés dans le parcage visiteurs, où avait pris place une centaine de supporters bâlois, ainsi que dans les tribunes marseillaises.

Mais alors que les Marseillais s'interrogeaient sur le sens de cette annonce - interdiction totale de déplacement? -, le FC Bâle a publié lundi après-midi de nouvelles consignes de billetterie, réservant aux visiteurs ses tribunes "B3 à B5".

Interrogé dans la foulée par l'AFP pour comprendre quelle liberté d'accès était laissée aux ultras marseillais, et avec quelles mesures de sécurité, le club rhénan n'a pas répondu.

"Le parcage visiteurs reste la meilleure option pour garantir la sécurité de nos supporters, comme cela est prévu pour n'importe quel déplacement et dans n'importe quel stade d'Europe", a de son côté maintenu l'OM.

"Dans les conditions actuelles, les supporters se retrouveraient livrés à eux-mêmes. Nous demandons, une énième fois, au FC Bâle d'échanger avec la police bâloise et de revoir sa position pour offrir les meilleures conditions d'accueil", ajoute le club marseillais.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus