Combat de reines : le Valais va sans doute expérimenter le système valdôtain mais à petite dose

Hérens ©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Race d'Hérens
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Des duels éliminatoires, face à face, comme dans le Val d'Aoste : c'est ce que découvriront peut-être le printemps prochain en Valais les aficionados de la race d'Hérens.

La Fédération suisse d'élevage de la race d'Hérens entrouvre la porte aux combats dits "à la valdôtaine". Répondant à une demande du syndicat d'élevage d'Hérémence, elle autorisera lors des combats du printemps prochain les confrontations directes. Les directives viennent d'être adaptées en ce sens.

Mais ces mélanges au système "coupe", qui réuniront au maximum trois paires dans l'arène, ne seront possibles que pour les catégories génisses et premiers veaux et uniquement dans les groupes éliminatoires. Toutes les lutteuses qualifiées pour les finales se mesureront ensuite "à la valaisanne", c'est-à-dire avec un mélange traditionnel en troupeau.

Une formule en test

Les organisateurs intéressés par cette innovation devront adresser une demande écrite au comité de la fédération d'élevage d'ici la fin de l'année. Un bilan sera tiré au terme de la saison.

Les partisans du système "coupe" estiment notamment que la formule produit des résultats plus clairs en éliminatoires et amène surtout un gain de temps. Sur ce point, d'autres éleveurs relèvent que de simples améliorations liées au respect des horaires, à l'emplacement du parc du bétail et au bon fonctionnement des haut-parleurs peuvent permettre de gagner jusqu'à une heure et demie sur une journée.

FG

Audios liés:

Fabien Sauthier, président de la Fédération suisse d'élevage de la race d'Hérens
Catégories