Christian Scalisi, le "Frouze" qui s'illlustre dans le monde des combats de Reines

Christian Scalisi ©Rhône FM
Portrait
Thomas Schurch
Journaliste RP

Un Français du sud-ouest qui se plait au pays des Vaches d'Hérens ! On vous dresse le portrait de Christian Scalisi, grande gueule attachante, tombé amoureux du Valais et des combats de Reines. Avec le Bagnard Benjamin Deslarzes, ils ont qualifié leur Reine pour la finale nationale de mai prochain.

On pourrait croire à un canular de prime abord. Un éleveur de vaches d'Hérens avec un accent pareil, ce n'est pas possible. Et pourtant, tout est vrai. Christian Scalisi vient du sud-ouest de la France, il a l'accent de Toulouse. Le Valais, il en est littéralement tombé amoureux. Chaque année depuis 25 ans, ce "Monsieur foie gras" est à la Foire du Valais, responsable du Stand Cyrano. On ne peut pas le rater.

"Oui, je suis un Frouze comme ils disent, mais la passion est beaucoup plus forte et ça nous unit!"

Sur place, les rencontres sont légions, et c'est comme ça que les amitiés naissent par chez nous. Et c'est comme ça que Christian Scalisi s'est intéressé aux combats de Reines. "C'est le hasard des rencontres sur une expo", nous explique-t-il. "Il y avait Eddy Baillifard, l'ambassadeur des fromages valaisans et des amis à lui. Ces amis étaient des éleveurs de vaches d'Hérens originaires de Bruson. La passion a commencé à ce moment-là." Depuis, une grande amitié s'est forgée avec l'éleveur Benjamin Deslarzes "et voilà, c'était parti".

"Eddy Baillifard m'a adopté, c'est mon tonton"

Christian Scalisi aime tellement le Valais qu'il a décidé d'y vivre "J'habite à Bruson, je suis Bagnard de coeur. Eddy Baillfard m'a adopté, je suis son neveu et c'est donc mon tonton", lâche-t-il en riant. Depuis 15 ans, Christian Scalisi parcourt les arènes. Et il faut bien l'avouer, ce n'est pas toujours facile de faire sa place dans le monde des éleveurs quand on est Français. "Je pense qu'ils m'aiment bien. Je parle fort, je suis à l'apéro à toute heure, je bois du fendant et je suis supporter du FC Sion. Alors oui, je suis un Frouze comme ils disent, mais la passion est beaucoup plus forte et ça nous unit".

Scalisi et Deslarzes... avec Akira bien sûr

"Les éleveurs ? Je pense qu'ils m'aiment bien ! Je parle fort, je bois du fendant et je suis supporter du FC Sion !"

Christian Scalisi a le sens de la répartie, les "punchlines" s'enchainent. Comme quand il affirme que les vaches d'Hérens sont tellement gentilles "qu'on dirait des labradors avec des cornes (...) Elles sont gourmandes, elles adorent les bonbons !"

Il rigole Christian Scalisi. Mais dans l'arène, c'est du sérieux. Fin mars, il triomphe avec son compère Benjamin Deslarzes à Sion : sa vache Akira gagne en 1ere catégorie. Longtemps incertaine quant à sa participation à la finale nationale de mai prochain, on apprend ce lundi que le vétérinaire a donné son feu vert. "Je vous le confirme en avant-première, Akira pourra participer à la finale nationale." Alors, verra-t-on un Français au sommet des combats de Reines ? Réponse le week-end du 7 et 8 mai prochain.

Ci-dessous, notre reportage à découvrir !

Christian Scalisi, le Valaisan de coeur
TS