«C’est notre match le plus complet»: Paolo Tramezzani, entraîneur du FC Sion

FC Bâle - FC Sion ©Keystone-ats
Football
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Le FC Sion a livré l’un des meilleurs matches de sa saison dimanche à Bâle. Les Valaisans ont tenu les Bâlois en échec au terme d’une rencontre spectaculaire et pleine de buts (3-3).

Pas de vainqueur dimanche au Parc St-Jacques lors de la 20ème journée de Super League mais un spectaculaire score de 3 à 3 entre des Bâlois très efficaces et des Valaisans plutôt accrocheurs. Accrocheurs parce qu’ils étaient menés 2-1 puis 3-2 avant de revenir dans la partie.

« Avoir ce sentiment de frustration ici à Bâle, cela veut dire qu’on est sur la bonne route. » Gaëtan Karlen

Les hommes de Paolo Tramezzani paraissaient tellement bien en jambes, qu’ils peinaient à se satisfaire du petit point pris en terre bâloise. Comme en témoigne Gaëtan Karlen. « Il y a quand même un sentiment de frustration, raconte l’attaquant valaisan. Mais avoir ce sentiment ici à Bâle, cela veut dire qu’on est sur la bonne route. » En disant cela, le joueur offensif exprime, sans le mentionner, tout le travail accompli ces derniers mois. Notamment sur le plan mental. Car ce même FC Sion avait subi une cuisante défaite 6-1 à Bâle le 1er août 2021. Ce même FC Sion avait aussi tenu tête à YB en décembre sans pour autant parvenir à décrocher le moindre point. Les temps ont changé, la mentalité aussi.

Tout le monde y met du sien

Entré en jeu à la 78ème, Gaëtan Karlen obtenait moins de 5 minutes plus tard le pénalty décisif qui allait permettre au FC Sion d’égaliser à 3-3 (but de Grgic). Cette contribution, minimisée par l’attaquant, a été saluée comme il se doit par le capitaine du FC Sion, Kevin Fickentscher.

« Parfois nous nous étions écroulés. Aujourd’hui, avec des situations similaires, nous parvenons à afficher des progrès. » Kevin Fickentscher

Le dernier rempart y voit aussi le signe de la cohésion et de l’apprentissage. « On est conscient des erreurs faites par le passé, avance le gardien. Parfois nous nous étions écroulés. Aujourd’hui, avec des situations similaires, nous parvenons à afficher des progrès. » Des progrès tangibles et collectifs. « Je tire mon coup de chapeau à tout le monde. Spécialement à ceux qui sont entrés en cours de jeu. Ce n’est pas évident de rentrer dans un match comme celui-là. Il faut savoir être costaud mentalement et c’est ce qu’on a fait. »

Un match complet

La série de compliments est prolongée par l’entraîneur du FC Sion, Paolo Tramezzani. Le Transalpin a aimé tout ce qu’il a vu, ou presque. « Je suis content de l’attitude de tous les joueurs, lance le technicien. Je suis honoré d’être le coach de cette équipe. Nous avons montré qu’est-ce que ça représente d’être Valaisan. » Pas peu fier Paolo Tramezzani au moment de quitter le Parc St-Jacques dans le costume du chef de file de cette formation qui a vendu si chèrement sa peau. Comme si les stigmates du passé étaient définitivement derrière. « Si l’on considère l’adversaire, le stade, le contexte, c’est notre match le plus complet », lance-t-il en guise de conclusion. 

Au classement, le FC Sion reste 6ème du classement de Super League. Les Valaisans rendront visite à Lucerne, lanterne rouge, dimanche prochain.

HDC/JG
Thèmes liés à l'article
FC SionFootballSwiss Football League
Catégories
Dossier FC Sion
Les articles les plus lus