Bousculade mortelle avant Cameroun - Comores

Des gens se portent au secours des blessés. ©KEYSTONE/AP/Thierry Noukeu
Football
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Tragique soirée à Yaoundé: une bousculade a fait huit morts et une cinquantaine de blessés lundi soir devant le stade où s'est joué le huitième de finale de la CAN Cameroun - Comores.

"Huit décès sont enregistrés", dont celui d'un enfant, a indiqué le ministère dans un rapport que s'est procuré l'AFP. Un premier bilan fourni plus tôt par la télévision publique camerounaise faisait état d'une "demi-douzaine de morts et des dizaines de blessés".

Selon le ministère de la Santé, la bousculade s'est produite à l'entrée sud du stade d'Olembé. Les victimes ont été "immédiatement transportées" à bord d'ambulances mais "le trafic routier intense, a ralenti le transport", selon le rapport.

Un bébé aurait également été piétiné par la foule, toujours à l'extérieur du stade, au moment du contrôle du pass sanitaire, selon le ministère de la Santé.

Le nourrisson, "immédiatement extirpé et conduit à l'hôpital général de Yaoundé" se trouve dans un état "médicalement stable", a précisé le ministère.

Selon les autorités sanitaires, une cinquantaine de personnes ont été blessées, dont deux personnes polytraumatisées et deux autres souffrant de traumatismes crâniens.

Cette tragédie a eu lieu avant le match de huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des Nations, au cours duquel le Cameroun a battu les Comores 2-1.

Quelques minutes après le coup de sifflet final de la rencontre, il n'y avait plus de trace de la bousculade aux abords du stade, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le stade d'Olembé, d'une capacité de 60'000 places, a été spécialement construit pour la CAN. Pour éviter la propagation du coronavirus, une jauge de remplissage des stades à 60% avait été instaurée, augmentée à 80% quand jouent les Lions indomptables, les joueurs de l'équipe nationale du Cameroun.

ATS
Catégories