Bevin au sprint avant le grand rendez-vous de la montagne

Patrick Bevin s'est imposé au sprint vendredi à Valbroye ©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Cyclisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

A la veille d'un week-end décisif en montagne, le Néo-Zélandais Patrick Bevin (Israel) s'est imposé au sprint à Valbroye à l'occasion de la 3e étape du Tour de Romandie. Rohan Dennis toujours en vert.

Le tracé offrait une dénivellation de 2700 m. Mais une journée avant l'étape-reine de Zinal, personne n'a vraiment voulu prendre de risques. Seule une longue échappée du trio Remi Cavagna (FRA), Nans Peter (FRA) et Kris Neiland (LAT) a animé la journée.

Parti au 18e kilomètre, le trio a connu une avance maximale de 4'43''. Comme tous les jours, après une réaction des Jumbo du leader Dennis et des Ineos, l'avantage a fondu et les trois coureurs ont été repris à 19 km de la ligne après un périple de 128 km.

Alors qu'il restait les ascensions de Dompierre et de Sédeilles, les escarmouches ont été rares. L'Espagnol Carlos Verona, le Bernois Marc Hirschi et l'Estonien Rein Taaramae ont tenté leur chance, mais sans succès. Ineos avait supprimé les bons de sortie pour favoriser un troisième succès du phénomène Ethan Hayter.

Celui-ci a néanmoins trouvé de l'opposition avec Bevin, qui occupait la 7e place du classement général. Le sprinter des antipodes n'a pas manqué son affaire cette fois, contrairement à Echallens la veille.

Baume au coeur

Le succès de Patrick Bevin apporte surtout un peu baume à l'équipe Israel - Premier Tech, qui n'a pas gagné grand-chose depuis qu'elle figure dans le World Tour avec l'engagement de Chris Froome, qui a constitué un flop monumental. Le Néo-Zélandais venait de remporter le classement général du Tour de Turquie. "Mais une victoire sur le circuit World Tour comme aujourd'hui, a nettement plus de valeur", relevait le sprinter victorieux.

Le week-end sera celui de la vérité. Samedi, l'étape-reine entre Aigle et Zinal comporte l'ascension de quatre difficultés de 1re catégorie: Nax (1295 m), Les Pontis (1052 m), St-Luc (1564 m) et Grimentz (1563 m) avant l'arrivée à Zinal (1666 m). Dimanche, la course se jouera sur les pentes du contre-la-montre entre Aigle (Centre mondial du cyclisme) et Villars. Après 5,5 km de plat, le tracé s'élèvera jusqu'à l'arrivée à 1263 soit près de 8% sur 10 km.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus