Battu par GC, le FC Sion ne parvient pas à enchaîner

FC Sion ©Keystone-ATS
Football
Christophe Moreillon
Journaliste sportif stagiaire

Une semaine après une victoire porteuse d’espoir dans le derby face à Servette, le FC Sion est quelque peu retombé dans ses travers. Le club valaisan s’est incliné 3-1 contre GC dimanche à Tourbillon.

Le FC Sion n’y arrive décidemment pas face au néo-promu. Déjà battu 3-1 par GC au Letzigrund à la fin septembre, le club sédunois s’est incliné sur un score identique face au même adversaire ce dimanche à Tourbillon. Mais cette fois-ci, il peut nourrir des regrets. Menés de deux longueurs à la pause (buts de Kawabe et Sène), les Sédunois auraient pu obtenir au moins un point face aux Sauterelles. Grgic a d’abord relancé son équipe sur penalty dès le retour des vestiaires (47ème) avant de manquer la balle d’égalisation sur le même exercice (75ème). Le but du chaos a été l’œuvre de Diani à la 78ème minute.

«Les regrets se portent surtout sur notre première mi-temps. Avec un peu plus d’attention, on aurait évité ces deux actions qui nous coûtent les buts.»Paolo Tramezzani

«Les regrets se portent surtout sur notre première mi-temps», explique l’entraîneur du FC Sion Paolo Tramezzani. «Avec un peu plus d’attention, on aurait évité ces deux actions qui nous coûtent les buts. On a montré une bonne réaction au retour des vestiaires. On s’est montrés plus agressifs, plus présents dans la surface adverse. La déception de ne pas avoir pris de point est importante mais il faut aussi relever le fait que les joueurs ont tout donné. Il faut continuer avec le même investissement et je suis certain que les choses tourneront vraiment dans le bon sens à l’avenir.»

Une domination trop stérile

La positive-attitude est donc de mise pour le technicien italien, bien que son équipe ait certainement livré sa moins bonne prestation depuis son retour sur le banc il y a trois semaines. Pour la première fois, c’est pourtant elle qui a eu la possession de balle face aux Zurichois (57% du temps). Mais à l’instar de ce qui avait pu être reproché au Servette FC il y a une semaine, cette domination est restée bien trop stérile pour espérer changer le cours du match. Le FC Sion a-t-il donc plus de facilité à s’exprimer lorsque c’est son adversaire qui prend l’initiative du jeu? «Non, je ne dirais pas ça», rétorque le défenseur Nathanaël Saintini. «Avoir le ballon te permet de maîtriser le jeu, de maîtriser le tempo du match. Mais pour profiter de la possession, il faut savoir se montrer plus «tueurs». Il faut terminer ces actions par un but, par une frappe, par quelque chose…»

«Si Stojilkovic marque son occasion en première mi-temps, le match aurait été différent»Birama Ndoye

À l’image de ce qui avait déjà été relevé après le derby du Rhône de la semaine dernière, Filip Stojilkovic a souvent paru trop seul à la pointe de l’attaque valaisanne pour parvenir à véritablement mettre en difficulté la défense adverse. «Il a quand même eu quelque opportunités de marquer», relève l’autre défenseur central de la formation valaisanne Birama Ndoye. «S’il marque son action de la première mi-temps (ndlr: l’attaquant s’est retrouvé en face à face avec le portier adverse à la 14ème), le match aurait été bien différent.»

L'efficacité a cette fois manqué

L’efficacité qui avait permis aux Valaisans de convertir leurs rares occasions en buts au Stade de la Praille a cette fois-ci manqué face à des Sauterelles bien en place. «C’est exactement ça», soupire le numéro 34 sédunois. «Cette fois, la réussite a été de leur côté.» À l’image de ce deuxième penalty manqué par Grgic qui fait office de tournant de la fin de match. «Effectivement. Mais bon, on sait que les penaltys, c’est du 50-50. Ce qui est arrivé est arrivé et il faut vite oublier ça et se concentrer sur le prochain match.»

«La confiance est toujours bien là. On n'est pas derniers donc je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas»Nathanaël Saintini

En s’inclinant face à GC, le FC Sion a manqué une belle occasion de se rapprocher de la 4ème place et de regarder vers le haut. «Cela renforce un peu plus les regrets», affirme Nathanaël Saintini. «On avait à cœur de prendre ces points pour nous retrouver au pied du podium. Mais c’est le football, on a perdu et on doit maintenant se remettre au travail pour récupérer ces points.» Le défenseur français qui insiste sur le fait que le malgré ce revers, la confiance est toujours bien au rendez-vous. «C’est important d’être confiants. On n'est pas derniers donc je ne vois pas pourquoi on n’aurait pas de confiance. Il faut que l’on s’appuie sur notre deuxième mi-temps, sur l’état d’esprit démontré. On a montré que toute l’équipe avait du cœur.»

Match important à Lucerne

Un cœur qu’il faudra d’autant plus démontrer la semaine prochaine que l’adversaire sera le FC Lucerne à la Swissporarena. Une équipe de Suisse centrale tenue en échec par Lausanne ce dimanche (1-1) et que les Valaisans ne précèdent que de deux points au classement. «Avec mes joueurs, on a décidé de ne pas regarder le classement», souffle Paolo Tramezzani. «On se concentre uniquement sur notre travail quotidien. Évidemment qu’un résultat négatif nous déçoit. Mais cela ne change rien à ce que l’on doit faire. On a fait un pacte tous ensemble. On veut faire preuve de plus de continuité pour sortir de cette situation. La prochaine rencontre est donc importante. Mais elles le seront toutes d’ici à la fin de la saison.»

CM
Thèmes liés à l'article
FootballSuper LeagueFC Sion
Catégories
Les articles les plus lus