Allocations familiales: l’Union valaisanne des arts et métiers ne lancera pas de référendum

allocations familiales
Allocations
Nathalie Terrettaz
Journaliste RP

Par une majorité des 2/3 de ses membres, le Conseil de l’Union valaisanne des arts et métiers (UVAM) a décidé de ne pas lancer un référendum cantonal contre le projet de loi sur les allocations familiales, voté par le Grand Conseil en décembre dernier.

Ce projet de loi prévoit une augmentation de 30 francs, respectivement 20 francs, pour les enfants en formation, financée paritairement par les travailleurs et les employeurs.

Les patrons entendus

L’UVAM souligne que le Grand Conseil a bien redressé la barre par rapport au projet proposé par le Conseil d’Etat, qui prévoyait de mettre l’augmentation de 40 francs (respectivement 20 francs), entièrement à charge des entreprises. «Les patrons estiment donc avoir été entendus par le législatif, qui a maintenu l’article prévoyant le partage du financement du montant des allocations familiales supérieur au minimum légal, et a revu à la baisse le montant.»

Cependant, l’UVAM souligne que «cette augmentation des charges salariales intervient dans une période inopportune, alors que de nombreuses entreprises doivent trouver des solutions financières et de fonctionnement pour survivre.» Elle relève que les coûts salariaux des entreprises ne sont pas extensibles à souhait, et que les montants consacrés aux charges sociales ne pourront pas l’être pour revaloriser les salaires de leurs collaborateurs, qui font également des efforts particuliers en cette période de pandémie.
 

NT/c
Thèmes liés à l'article
Allocations familialesUVAMRéférendum
Catégories
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
Easy On MeADELE