40 itinéraires de ski-alpinisme ont été créés au Grand-Saint-Bernard

Les itinéraires ont été tracés de part et d'autre de la frontière italo-suisse. ©Pays du St-Bernard
Montagne

Ces parcours sont le fruit d’une collaboration transfrontalière dans le cadre du projet SkiAlp. Cerise sur le gâteau : une Haute-Route du Saint-Bernard a été créée.

Le district d’Entremont et la Vallée d’Aoste s’unissent pour développer le ski-alpinisme. Les réalisations du projet SkiAlp ont été dévoilées mercredi au Châble. Au total, ce sont quarante itinéraires de ski-alpinisme qui ont été créés. Ils se situent à la fois dans le district d’Entremont et dans le Val d’Aoste, de l’autre côté de la frontière italo-suisse. Ces parcours figurent sur une carte touristique spécialement conçue et qui n’est qu’un simple outil promotionnel. Pour emprunter l’un des itinéraires, il est en effet recommandé de faire appel à un guide.

SkiAlp a été initié en 2016 et rassemble des acteurs touristiques des deux régions. Il s’agit d’un projet Interreg, dont le but est de renforcer la coopération économique et sociale au sein de l’Union européenne et avec ses pays limitrophes. L’investissement s’élève à 660'000 francs du côté de la Vallée d’Aoste et 270'000 francs côté suisse, réparti à parts égales entre le Canton et la Confédération.

Une réalisation phare

Une Haute-Route du Saint-Bernard a également été conçue. Elle part du village italien de Saint-Rhémy et rejoint la localité valaisanne de Bourg-Saint-Pierre en six étapes. « Nous l’avons dessinée autour des frontières entre le Saint-Bernard et Entremont, principalement autour du Grand Combin et du Vélan. En fonction de ça, nous avons pu par la suite relier des étapes, dont certaines étaient déjà connues et d’autres un peu moins » explique Daniel Coquoz, guide de montagne à Verbier.

Le but de la Haute-Route est aussi de valoriser le métier de guide. Elle est destinée à des sportifs expérimentés, alors que certains autres itinéraires peuvent être empruntés par des skieurs moins aguerris.

Pérenniser le projet

Le projet SkiAlp doit s’achever le 30 juin 2022. Cependant, les acteurs touristiques qui y ont participé veulent continuer à le développer au-delà de cette date. « Nous voulons le pérenniser par la création de produits. Celui de la Haute-Route du Saint-Bernard en est un. Notre idée, ce serait d’en développer d’autres dans d’autres régions, parce qu’on a une vraie valeur ajoutée en termes de nuitées ou de journées de randonnée avec un guide. Le ski-alpinisme est en constant développement. On le voit chaque année. Pour nous, c’est une alternative au ski de piste. Notre région offre beaucoup de possibilités à ce niveau-là », déclare Gaëtan Tornay, directeur du Pays du Saint-Bernard.

De son côté, Verbier Tourisme souhaite lui aussi pérenniser le projet SkiAlp. Il affirme vouloir impliquer davantage d’acteurs locaux, comme les hôtels ou les magasins de sport.

FP
Thèmes liés à l'article
Catégories
Les articles les plus lus