A vous les studios: Sous le soleil de Marrakech avec le valaisan Olivier Cretton

Souk à Marrakech ©Pixabay
Expatriés
Martine Schmid
Animatrice commerciale

Tous les matins, on prend des nouvelles de nos expatriés valaisans. Ce matin, direction Marrakech au Maroc pour retrouver Olivier Cretton.

Et il a le sourire, Olivier!  Au son de sa voix, à sa façon de nous dire bonjour, on entend tout de suite qu'il est plus enthousiaste que la dernière fois, et pour cause! Enfin il y a du monde qui revient dans sa ville!

Début de retour à la vie normale

Tout est à nouveau ouvert et ça fait du bien. Et même si c'est pas encore à 100% la Marrakech d'avant, ça fait plaisir de retrouver un semblant de vie normale. Ceci dit, c'est toujours compliqué pour venir au Maroc. Le test PCR est encore exigé pour tout le monde, même vacciné. Mais Olivier a bon espoir que cela change d'ici cet été. Entre temps, par contre, il y a encore le Ramadan.

Marrakech durant le Ramadan

Cette année le Ramadan aura lieu du samedi 2 avril au samedi 2 mai. Beaucoup d'établissements seront fermés étant donné que les marocains musulmans n'ont pas le droit de boire la moindre goutte durant la journée, ni de manger ou de fumer. Le soir par contre, aux alentours de 19h30, quand le jeûne est interrompu, tout ouvre à nouveau, il n'y a plus une seule voiture dans les rues. Les gens mangent tous. Puis vers 3-4h du matin, coup de canon, le signal de la reprise du jeûne.

Et très étonnamment, ce mois de jeûne est le mois où les marocains mangent le plus! Olivier trouve assez drôle de voir les boulangeries déborder de marchandises comme jamais en temps normal.

Durant cette période, les touristes restent les bienvenus. Et contrairement à Dubaï où les hôtels mettent des rideaux noirs pour que les touristes puissent manger cachés à l'intérieur, c'est beaucoup moins strict à Marrakech. Mais Olivier conseille vivement de ne pas venir au Maroc durant ce mois d'avril, un mois "inintéressant" au possible. Lui a choisi un autre mot que vous pourrez découvrir dans le podcast!

En taxi ou en dromadaire

Le Maroc ne fait pas exception, le prix à la pompe grimpe. Tout comme le prix des denrées. Et comme dans d'autres endroits sur terre, les routiers marocains sont en grève contre la flambée du prix du gazoil. Il faut compter actuellement 1.20frs le litre à la pompe, contre 80 centimes en temps normal. Et ça va encore augmenter. Un véritable problème pour les marocains dont le salaire se situe entre 400 et 500frs par mois.

Fabrice: "Y'a-t-il beaucoup de véhicules à Marrakech?"
Olivier: "Oui beaucoup!"
Sébastien: "Y'a des chameaux!"
Olivier: "Oh! ça y'est, ça recommence!!! Je vous l'ai déjà dit, au Maroc y'a pas de chameaux, y'a des dromadaires!"
MDR!

Plus sérieusement, ça circule énormément à Marrakech! 10'000 taxis, des vélomoteurs et des scooters surchargés... Si Olivier imaginait rouler en scooter dans sa ville, il a vite abandonné l'idée. Trop dangereux! Sauf en avril dès 19h30. Mais comme il quitte la région à cette période... 

Bref! Retrouvez son franc parler et sa bonne humeur dans le podcast du jour!

Podcasts liés:

A vous les studios
Thèmes liés à l'article
ExpatriéMarrakechMarocEssenceramadan
Les articles les plus lus