Voiture ayant foncé dans une foule: thèse de l'accident privilégiée

La tragédie survenue tôt dimanche a fait six morts. ©KEYSTONE/EPA/JULIEN WARNAND
Belgique
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Le conducteur de la voiture qui a foncé dans une foule rassemblée pour un carnaval en Belgique dimanche a été inculpé pour homicides involontaires. Il a été incarcéré dans la nuit de lundi à mardi, a déclaré son avocat à des radios belges.

La juge d'instruction a donc retenu la thèse de l'accident et non celle de l'acte délibéré comme le laissait entendre l'ouverture d'une enquête pour "meurtres" rapidement après les faits. La tragédie qui s'est produite dimanche peu avant 05h00 à La Louvière (sud) a fait six morts, dix blessés graves et une vingtaine de blessés plus légers. Le véhicule, une puissante BMW, a foncé dans un groupe de ramassage de personnes qui étaient costumées pour le carnaval.

Le conducteur, un amateur de vitesse qui avait déjà subi un retrait de permis dans le passé, a expliqué au juge n'avoir absolument pas réalisé qu'il fonçait dans une foule, a rapporté son avocat Frank Discepoli à la radio RTBF. Lui et son passager rentraient d'une boîte de nuit.

"En quelques secondes, il est face à un drame (...) le pare-brise a explosé, lui-même était rempli de sang car sa tête était venue heurter le pare-brise, il ne voyait rien, il entendait des hurlements, il entendait des coups sur son véhicule, il n'imaginait même pas à ce moment-là qu'il se retrouvait dans un carnaval", a déclaré l'avocat à la radio La Première (RTBF).

Pays sous le choc

Le conducteur a été incarcéré après avoir été inculplé pour homicides involontaires et coups et blessures involontaires, tandis que son passager, son cousin, également trentenaire, a été inculpé pour non-assistance à personne en danger avant d'être remis en libérté sous contrôle judicaire. "Nous ne sommes pas dans des faits de meurtre ou coups et blessures volontaires tels que cela avait été requis par le ministère public", a réagi Me Discepoli à la radio Bel-RTL, parlant de "faits absolument accidentels".

Selon le parquet, le conducteur était "légèrement intoxiqué" à l'alcool."On a des informations (selon lesquelles) ce sont des personnes qui aiment bien les voitures et la vitesse", avait dit lundi le procureur général de Mons Ignacio de la Serna. "Ce qui est quand même très surprenant, c'est la vitesse et l'absence de freinage", avait-il précisé.

Cette tragédie a ému la Belgique, où les défilés de carnaval sont fréquents durant la période du Carême. Une tradition qui faisait son retour après avoir été interrompue en raison de la pandémie de coronavirus.

ATS
Les articles les plus lus