Viège est bel et bien le maître des derbys en Swiss League

Sierre-Viège ©Rhône FM
Hockey
Christophe Moreillon
Journaliste sportif

Battu lors des deux premiers derbys de la saison de Swiss League, le HC Sierre n’est pas parvenu à corriger le tir vendredi soir. En panne d'inspiration devant leur public, les hommes de Dany Gelinas se sont inclinés 0-4 face au HC Viège.

Jamais deux sans trois dit l’adage. Une formule connue (et reconnue) qui s'est confirmée vendredi soir à Graben. Après avoir subi deux fois la loi du HC Viège en autant de duels cette saison (2-4 puis 1-4), le HC Sierre espérait pourtant enfin décrocher un premier succès dans le derby. Le moment semblait en plus propice à l’heure où le visiteur haut-valaisan débarquait à Graben en restant sur une peu reluisante série de quatre revers consécutifs. Mais au final, les hommes de Dany Gelinas ont une fois de plus mordu la poussière, eux qui se sont inclinés 0-4 devant 3'434 spectateurs (record de la saison).

Les débuts de derbys se suivent et se répètent

Lors des deux premiers affrontements de l’exercice, la différence s’était à chaque fois faite dans le premier tiers (bouclé respectivement avec deux et quatre buts d’avance pour Viège). La clé d’un potentiel succès était donc connue pour les Sierrois: jouer – cette fois – les soixante minutes de ce derby. Malheureusement pour eux, le score tournait déjà à l’avantage des visiteurs après 150 secondes lorsque Valentin Pillet trouvait la faille. C’était même 0-2 avant la 7ème suite à un magnifique numéro de Stefan Spinell. Voyant son équipe retomber dans ses travers, Dany Gelinas était – déjà – contraint de demander le temps-mort. La suite des 20 premières minutes allait être plus équilibrée, les Sierrois - trop timides - ne parvenant toutefois pas à revenir au score. «On n'est pas bons en première période», peste le technicien canadien. «On essaie de trouver de nouvelles façons de penser mais ça ne marche pas. Je parle souvent des attitudes et des intentions et tout ce que je peux dire ce soir, c'est que c'était limite. Il nous a manqué trop de choses pour passer l'épaule. On n'avait probablement pas assez faim.» Mais comment l'expliquer dans une telle affiche? «Écoutez, si j'avais la réponse, je m'appellerais Jésus...»

«C'est une question de confiance. Dès que l'on a une chance de marquer, on réfléchit trop...»Anthony Beauregard

Menés 0-2 après la première période, les «Rouge et Jaune» ont eu une double occasion de réduire la marque dès la reprise mais ni Beauregard, ni Dolana ne parvenaient à loger la rondelle au bon endroit. En face, c’est le poteau qui repoussait un essai de Steiner peu avant la mi-match. Le même Steiner qui finissait par mettre le 0-3 cinq minutes plus tard en profitant d’un rebond accordé par Giovannini. En manque de tranchant offensivement, les Sierrois manquaient une nouvelle belle opportunité lorsque Beauregard, servi par son compatriote Eric Castonguay, se heurtait à l’excellent Reto Lory. «On a raté beaucoup trop d'occasions», reconnaît le premier nommé. «On a l'impression qu'on aurait pu jouer toute la nuit sans marquer. Je pense que c'est une question de confiance. Dès que l'on a une chance de marquer, on serre trop la canne, on réfléchit trop... Ce qui est frustrant, c'est que l'on voit depuis le début de la saison que quand on parvient à marquer, on est tout de suite dans le bon rythme. Ce soir, on a manqué de réussite au 1er tiers et tout s'est enchaîné ensuite.»

«Heureusement que les fans ont mis l'ambiance dans les tribunes parce que ce n'est pas nous qui l'avons fait sur la glace.»Dany Gelinas

À 0-3, la 3ème période a davantage ressemblé à du remplissage qu’autre chose, le HC Sierre peinant définitivement à enflammer ce derby malgré les encouragements de son nombreux public. «Heureusement que les fans ont mis l'ambiance dans les tribunes parce que ce n'est pas nous qui l'avons fait sur la glace», souffle - amer - Dany Gelinas. Si les chants de leurs admirables supporters n’ont pas cessé jusqu’à la sirène finale, les «Rouge et Jaune» ne sont finalement jamais parvenus à faire trembler les filets. Au contraire de Viégeois qui, par l'intermédiaire de leur capitaine Raphaël Kuonen, inscrivaient un dernier but à neuf secondes de la sirène finale. Score final donc: 0-4. «Je suis vraiment déçu pour nos supporters. Ils ont été derrière nous tout le match et on n'a pas été capables de leur donner un peu de joie», regrette aussi Anthony Beauregard.

Viège: Une série se poursuit, l’autre s’achève

Avec ce nouveau revers face au rival cantonal, Sierre continue d’alterner le chaud et le froid en Swiss League. Les hommes de Dany Gelinas ont jusqu’à mardi pour préparer leur déplacement sur la glace de Thurgovie. En poursuivant son sans-faute dans les derbys, Viège met lui fin à sa série négative de quatre revers de rang. «C'est une double satisfaction», apprécie l'attaquant martignerain du club haut-valaisan Melvin Merola. «C'est une victoire d'équipe, amplement méritée car toutes les lignes ont bien tourné.» Prochain rendez-vous pour les Haut-Valaisans dimanche déjà avec la réception de Kloten à la Lonza Arena.

CM
Thèmes liés à l'article
HockeySwiss LeagueHC SierreHC Viège
Catégories
Dossier HC Sierre
album_image
En ce moment
Mao BoyINDOCHINE