Vex refuse la fusion avec Sion : "un coup de frein à l'impérialisme du Grand Sion"

Didier Morard
Journaliste

Les citoyens de Vex préfèrent fusionner avec le Val d’Hérens plutôt qu’avec Sion. Ils l’ont dit ce dimanche lors d’un vote consultatif. Un choix qui met un terme à l’impérialisme sédunois, réagit le président d’Hérémence Grégory Logean.

La commune de Vex préfère le Val d’Hérens à Sion. Les Bacounis votaient de manière consultative ce dimanche sur le principe d'une fusion communale. Si l’idée de fusionner a été acceptée à une courte majorité, le choix du partenaire ne souffre d’aucune contestation. Près de 76% des personnes favorables à la fusion ont privilégié un rapprochement avec les autres municipalités du Val d’Hérens. «La commune de Vex a très clairement marqué son identité hérensarde, réagit au lendemain du scrutin Grégory Logean, président de la commune d’Hérémence. C’est un coup de frein aux volontés un peu impérialisme du Grand Sion. A la plaine, ce qui est à la plaine et à la montagne ce qui est à la montagne. Des collaborations sont possibles mais il faut garder un certain équilibre.»

Une fusion impossible ?

Au lendemain du scrutin, tous les regards se tournent vers Hérémence. La commune s’est toujours montrée frileuse à l’idée de fusionner. Aujourd’hui Grégorgy Logean se dit prêt à se rasseoir à la table des négociations : «Hérémence est ouverte à différents pourparlers». L’élu UDC souhaite privilégier dans un premier temps les collaborations intercommunales. Et de citer la réalisation de l’EMS de Vex et du Cycle d’orientation à Euseigne comme signe des bonnes collaborations hérensardes. «Il faut renforcer nos liens. La fusion n’est pas une fin en soi. Ce qui compte avant tout, c’est le service au citoyen. On peut faire de belles réalisations tout en gardant des entités politiques propres, en tout cas à ce stade», précise Grégory Logean.

Celui qui est aussi député au Grand Conseil se réjouit de l’implication de la jeunesse bacounis lors de la campagne. «Avec l’attitude et l’engagement de la jeunesse durant la campagne et à l’aube du renouvellement des autorités communales, nous allons pouvoir réaliser de belles choses en commun entre Vex et Hérémence et à l’échelle de la Vallée », espère Grégory Logean, qui rappelle que ces rapprochements sont souvent liés aux dynamismes des conseils communaux.

Prochaine étape : Mont-Noble
Une autre commune hérensarde votera l’an prochain pour fusionner. Les citoyens de Mont-Noble devront dire le 18 juin 2023 s’ils souhaitent d’un mariage avec Sion.
DM
Thèmes liés à l'article
Catégories