Vercorin se rêve écologique, humain, authentique. La station du futur ?

Vercorin ©Vercorin Tourisme
Tourisme
Thomas Schurch
Journaliste RP

La station de Vercorin voit les choses en grand. L'activité touristique évolue, les objectifs aussi. De gros investissements sont en cours. Arthur Clivaz devient "Monsieur Vercorin". La commune de Chalais rêve d'un Vercorin humain, écologique, authentique.

Vercorin Tourisme a présenté ce mercredi devant la presse ses objectifs et son ambition. Vercorin vit une sorte de révolution, la gestion de son activité touristique connait une profonde réforme. Les principales sociétés touristiques sont désormais chapeautées par un homme.

"Monsieur Vercorin"

Arthur Clivaz, ancien directeur général des remontées mécaniques de Crans-Montana (et ancien président de l'association des Remontées Mécaniques valaisannes) devient "Monsieur Vercorin", selon le terme employé par Sylvie Masserey Anselin, la présidente de Chalais :

"Nous souhaitons l'appeler Monsieur Vercorin"

Vercorin est ambitieux, jugez plutôt : pour 2025, l'objectif est d'augmenter de 30% les nuitées commerciales, et de 20% la fréquentation des remontées mécaniques. Et le tout, en respectant un certain style de vie authentique, le charme du village et l'environnement. Oui, Vercorin se veut une destination propre ! "Il faut croitre, mais pas n'importe comment", explique Arthur Clivaz, "Monsieur Vercorin"

"L'environnement est au coeur du projet"

Vercorin, le paradis des bobos ?

La "Destination Vercorin" se positionne. "Nous sommes une petite station de basse altitude", nous explique Sylvie Masserey Anselin, la président de Chalais. "Notre clientèle est essentiellement suisse et valaisanne". Le profil type du visiteur ? Les familles avec enfants de moins de 12 ans, ou encore "les urbains actifs de plus de 50 ans", détaille Arthur Clivaz. Une campagne de publicité est lancée, visant à attirer ces fameux citadins. "Un écrin de nature à 1 heures 47 de chez vous", peut-on lire sur une réclame destinée aux Lausannois qui prennent le train.

Ecolo, proche de la nature, voulant attirer les citadins... Vercorin Tourisme a-t-il pour ambition de devenir le paradis pour bobos ? "Ce n'est pas l'objectif principal ", répond la présidente Sylvie Masserey Anselin, "Mais s'ils veulent venir, on les accueille bien volontiers !", conclut-elle dans un sourire.

Et encore !

Vercorin, on vous le dit on vous le répète, voit grand. Un nouveau slogan pour le définir : "Si proche. Si nature". Et puis,  de nombreux projets ! De nouveaux télésièges sont dans les tuyaux, il faut refaire à neuf le téléphérique pour un coût avoisinant les 16 millions.. Sans oublier l'aménagement du creux du Lavioz en zone de loisirs, le développement du tourisme estival et de la promenade du Tour du Mont... Bref, vous l'aurez compris, Destination Vercorin est sur les rails. Le train va vite et voit loin.
TS
Catégories
Les articles les plus lus