Vercorin fête son nouveau télésiège et l'extension de son réseau d'enneigement artificiel

Télésiège Tracui - Mont-Major ©Remontées mécaniques de Vercorin
Inauguration
Yves Crettaz
Journaliste stagiaire

Double inauguration pour les remontées mécaniques de Vercorin avec le nouveau télésiège et l’extension du réseau d’enneigement artificiel.

Samedi, la station a coupé le ruban de la mise en service du nouveau télésiège "Tracui - Mont-Major".

L’installation débrayable à quatre sièges succède au téléski cinquantenaire du même nom qui était réservé aux skieurs confirmés en raison de son tracé capricieux. Aujourd’hui, après plusieurs années de réflexions et de travaux, le domaine skiable est fier de son tout nouveau bébé qui coûte tout de même 6.5 millions de francs. « Ça coûte extrêmement cher », relate Arthur Clivaz, directeur de la destination. Cette somme a pu être prise en charge par différents prêts, dons et financements. « Les remontées mécaniques mettent une partie de fonds propres et on a également fait une augmentation du capital-actions ce qui a permis de financer une partie de l'installation ».

« Combien ça coûte ? Extrêmement cher ! »Arthur Clivaz, directeur de la destination

Cette installation permet désormais de gagner en confort et en efficacité en fluidifiant le nombre de skieurs. Des effets qui se sont déjà fait ressentir, selon le directeur de la destination: « On voit que la piste de Tracui est beaucoup plus skiée ».

De nouveaux canons à neige

Et pour embellir le nouvel engin et sa piste, les remontées mécaniques ont investi dans une extension de leur réseau d’enneigement artificiel. Grâce à ces canons à neige, le télésiège sera utilisable en début comme en fin de saison, ce qui n’était pas toujours le cas avec le précédent téléski.

Un changement de stratégie ?

Avec toutes ces rénovations et nouveautés (sans parler des aménagements de pistes de ski et du tapis pour débutants au Crêt-du-Midi), tout porte à croire que la destination chalaisarde change de stratégie depuis quelques années en investissant pas moins de 8 millions ces derniers temps. « Non, notre public-cible reste le même. Mais il est vrai que nous avons mis en place une stratégie touristique en 2019 avec la commune de Chalais », détaille Arthur Clivaz.

« On vise les gens qui habitent Lausanne ou Zurich et qui ont plus de cinquante ans »Arthur Clivaz

Selon eux, elle vise deux segments principaux, soit les familles avec enfants en bas-âge et les citadins lausannois, bernois ou zurichois de plus de cinquante ans qui peuvent se déplacer en transports publics et venir en période hors-saison. « La station de Vercorin est atteignable en moins de deux heures en transports publics », soulève le directeur de la station.

YC
Thèmes liés à l'article
VercorinTélésiègeCanons à neige
Catégories
Les articles les plus lus