Vendanges catastrophiques : lourde perte pour Provins SA en 2021

Provins ©Keystone-ATS
Viticulture
Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

A nouveau un gros déficit pour Provins l'an dernier. Mais la sérénité reste de mise. Adossée au puissant groupe fenaco, l'entreprise espère renouer avec les chiffres noirs d'ici deux à trois ans.

Provins, à nouveau très nettement dans les chiffres rouges en 2021. Après un déficit record de 22.7 millions de francs durant l'exercice 2019/2020 – le premier de l'ère fenaco, marqué par d'importants amortissements et le Covid – l'entreprise a enregistré une perte de 10.2 millions de francs, l'an dernier, pour un chiffre d'affaires de 40.3 millions.

Vendanges catastrophiques et Covid

C'est d'abord la très faible récolte 2021 qui explique ce résultat. Car Provins est non seulement productrice de vins mais aussi de raisins. Elle loue 204 hectares de vignes et a perdu sur cet unique poste 3 millions et demi de francs l'an dernier. S'ajoute à cela le fait que la cave est dimensionnée pour réceptionner et vinifier 6 millions de kilos de vendange, de manière optimale, et non pas 3.3 millions. En découle, un surcoût de 3.1 millions de francs.

Directeur général de Provins, Michel Charbonnet souligne également que les ventes de vins dans le secteur de la gastronomie ont chuté de 5.6 millions de francs par rapport à 2019, dernier exercice avant l'éclatement de la crise du Covid-19.

Mesures et perspectives

Mais la sérénité reste de mise. Les comptes 2021 ont d'ailleurs été approuvés à l'unanimité des 346 actionnaires présents mercredi soir à la salle polyvalente de Conthey et Michel Charbonnet dit viser un retour à l'équilibre financier "d'ici deux à trois ans".

Dans l'intervalle, toutefois, plusieurs mesures seront prises. Pour réduire les risques liés aux aléas climatiques, Provins va commencer par diminuer ses surfaces de vignes louées, à l'échéance de certains contrats.

Michel Charbonnet : réduire les risques liés aux vignes louées

Les synergies au sein du groupe fenaco vont également s'accentuer. Les ventes en Suisse alémaniques devraient se développer par l'intermédiaire de Rutishauser-Divino qui, par ailleurs, effectuera dès janvier 2023 les mises en bouteilles pour Provins sur ses sites de Münchenbuchsee et Winterthour. Et une nouvelle gamme de vins de pays, baptisée "Koukou", sera élaborée en exclusivité pour la chaîne de magasins Landi.

Michel Charbonnet : l'apport de fenaco ? la sérénité !

Enfin, Provins veut garantir des perspectives à ses vignerons professionnels. Celles et ceux qui livrent annuellement plus de dix tonnes de raisins se verront proposer des contrats de cinq ans aux prix IVV 2021. Les discussions, au cas par cas, ont déjà débuté.

Michel Charbonnet : offrir des perspectives de long terme aux professionnels

Provins comptait au 31 décembre dernier 2892 actionnaires, ex-sociétaires, et s'appuyait sur 77 collaborateurs pour 60 EPT.

FG
Thèmes liés à l'article
ProvinsMichel Charbonnet
Catégories
Les articles les plus lus