Une ville chinoise dépiste ses 13 millions d'habitants

Cette ville de 13 millions d'habitants est célèbre pour son armée en terre cuite. ©KEYSTONE/EPA/ALEX PLAVEVSKI
Coronavirus
Keystone-ATS
Keystone-ATS

La grande ville chinoise de Xi'an (nord), connue pour son armée enterrée en terre cuite, a commencé mardi à dépister l'ensemble de ses 13 millions d'habitants après la détection d'une quarantaine de cas de Covid-19.

Si le nombre de cas en Chine est extrêmement faible comparé à d'autres pays, les autorités ne veulent rien laisser au hasard avant les Jeux olympiques d'hiver et les grands déplacements du Nouvel an chinois.

Le pays a pratiquement éradiqué l'épidémie sur son sol depuis le printemps 2020 grâce à de longues quarantaines obligatoires à l'arrivée, des confinements ciblés, des dépistages massifs, des applications mobiles de suivi des déplacements et à la limitation drastique des vols internationaux.

La Chine continue toutefois de faire régulièrement face à de petits foyers sporadiques, généralement contenus en l'espace de quelques semaines. Le virus était apparu fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

Le ministère de la Santé a fait état mardi de 42 nouveaux malades enregistrés à Xi'an. Cela porte à 91 le nombre de patients recensés dans la ville depuis le 9 décembre, selon les autorités sanitaires locales.

Ecoles et musées fermées

La ville a également fermé les écoles et les grands centres de loisirs couverts, tout en encourageant les habitants à éviter de sortir et de se rassembler en grands groupes.

Le musée accueillant la célèbre armée enterrée en terre cuite, situé à Xi'an dans le mausolée du premier empereur de Chine, a annoncé sa fermeture en raison du foyer épidémique, sans donner de date de réouverture.

La Chine mène depuis l'an passé une stratégie "zéro Covid", qui consiste à tout faire pour limiter au maximum la survenue de nouveaux cas. Ces derniers gonflent généralement de quelques dizaines par jour seulement.

Les autorités veulent notamment éviter tout foyer d'envergure avant les JO d'hiver de Pékin (4-20 février) et de l'encombrement dans les transports à l'approche du Nouvel an lunaire (1er février).

Le ministère chinois de la Santé a annoncé ce week-end que 1,19 milliard de personnes avaient déjà reçu deux doses de vaccins dans le pays. Cela représente environ 85% de la population chinoise.

ATS