Une trentaines de chercheurs internationaux pour parler de précarité dans la vieillesse

Personne âgée ©DR
Sierre
Diana-Alice Ramsauer
Journaliste RP

Trente chercheurs internationaux sont présents cette semaine à Sierre pour échanger sur le thème de la précarité chez les séniors. Bancs publics, numérique ou encore ruralité y sont discutés sous le prisme de la vieillesse. Découvertes de ces thèmes avec deux spécialistes de la question.

Trente chercheurs du monde entier se rencontrent à Sierre en ce début de semaine pour échanger sur le thème de la précarité chez les séniors.
« Précarité », un terme qui regroupe toutes les situations où une personne se retrouve en risque de perdre sa condition économique, un statut social ou simplement du lien au sein de la société. Et les angles d’approche sons multiples, nous dit Marion Repetti, organisatrice de la rencontre et responsable de l’institut de travail social à la HES-SO du Valais. Lors de ce colloque, les spécialistes présenteront leurs recherches entre autres sur le corps des personnes âgées, les disparités de genre, l’exclusion numérique, mais également sur les bancs publics.

L'interview en intégralité de Marion Repetti pour comprendre le phénomène sous toutes ses coutures.

Rencontre avec Marion Repetti.WAV

Parmi les prismes de la précarité observés lors de ce colloque: la question de la digitalisation. L’accès à toutes sortes de biens et services, ainsi que de nombreuses interactions sociales passent par le numérique, encore davantage depuis la pandémie. Il faut trouver des solutions face à la difficulté vécue parfois par les personnes âgées, selon Delphine Maret, coordinatrice cantonale en faveur des 60+. Mais pas à n'importe quel prix.

L'exclusion numérique, vous connaissez? Tour d'horizon avec Delphine Maret.

Rencontre avec Delphine Maret.WAV
dar
Catégories
Les articles les plus lus