Une première balle de maintien à exploiter pour le FC Sion à Tourbillon

FC Sion ©Keystone-ATS
Football
Christophe Moreillon
Journaliste sportif

Le FC Sion accueille le FC Lucerne ce mercredi soir à Tourbillon (20h30). Une rencontre qui pourrait être celle du maintien pour des Valaisans qui seront sauvés en cas de victoire.

On pourrait presque parler de finale. Quelques jours avant celle de la Coupe de Suisse qui mettra aux prises Saint-Gall et Lugano à Berne, le FC Sion ne joue lui pas pour ce trophée qui lui tient tant à cœur mais pour son maintien en Super League ce mercredi soir à Tourbillon. Actuels 7èmes du classement, les Valaisans possèdent une avance de quatre points au coup d’envoi sur Lucerne, leur adversaire du jour et occupant du redouté fauteuil de barragiste. Alors qu’il ne restera que deux journées à disputer après celle-ci, la donne est claire: une victoire sédunoise serait synonyme de nouvelle saison dans l’élite, la 17ème de suite.

«Lucerne va tout faire pour l’emporter. Ils ne seront pas paralysés par l’enjeu de cette rencontre.»Johann Lonfat

«Je m’attends forcément à un match tendu», se projette notre consultant et ancien joueur du FC Sion Johann Lonfat. «Lucerne va tout faire pour l’emporter. Même si on est à Tourbillon, il faudra être capable de contenir leurs assauts. Et surtout, il faudra être capable de convertir les occasions qui se présenteront aux Valaisans.» L’ex-international se méfie de cette équipe de Suisse centrale. Et pour cause: lanterne rouge à Noël, celle-ci réalise un printemps très concluant. «Ils ne lâchent jamais rien. On sent qu’il y a une vraie mentalité, un vrai état d’esprit dans cette équipe. Ils ne seront certainement pas paralysés par l’enjeu de cette rencontre. Sion devra répondre au défi physique qui lui sera proposé. Il devra gagner les duels et faire preuve d’une grande force de caractère.»

La patte Mario Frick à Lucerne

Un homme personnifie à lui tout seul (ou presque) le renouveau du FC Lucerne sur ce 2ème tour. L’entraîneur liechtensteinois Mario Frick, arrivé durant la trêve à la Swissporarena en provenance de Vaduz. «Il a réussi à donner cet état d’esprit à une équipe qui était jusque-là moribonde», poursuit Johann Lonfat. «Mais il n’y a pas que ça. Lucerne est une équipe qui joue bien, qui est tournée vers l’offensive et qui possède du beau monde sur le banc. Tout le monde est vraiment concerné dans cette opération maintien en Suisse centrale. Après, c’est aussi une formation qui prend des risques derrière donc il y aura des coups à jouer pour Sion.»

Le caractère comme maître-mot

Le FC Sion, justement, nous a habitué à un visage résolument défensif sous la houlette de Paolo Tramezzani. Cette approche pourrait-elle être différente au vu de l’enjeu de la rencontre? «J’espère en tout cas ne pas voir le FC Sion se contenter d’un bloc très bas et miser sur les contres», répond Johann Lonfat. «Pour faire douter cet adversaire qui est en confiance (ndlr: les Lucernois restent sur deux succès 3-0 et 4-0 contre Lausanne et Servette), il faudra aller les presser haut. Mais surtout, le maître-mot de ce match sera le caractère. Il ne faudra pas être dans ses petits souliers et sur ce point, je fais confiance à Tramezzani. Il saura galvaniser ses troupes.»

«À domicile, il faut pouvoir embarquer le public. Il n’attend d’ailleurs que ça puisqu’il est sevré de spectacle depuis plusieurs saisons.»Johann Lonfat

Pour espérer se mettre à l’abris dès ce mercredi, les Sédunois doivent donc renouer avec la victoire à Tourbillon. Chose qu’ils n’ont plus fait depuis plus de deux mois et un succès 1-0 obtenu face à Lausanne. Entre-temps, ils ont concédé trois défaites pour un match nul. «Cette statistique n’est pas encourageante, c’est clair. À domicile, il faut pouvoir embarquer le public. Il n’attend d’ailleurs que ça puisqu’il est sevré de spectacle depuis plusieurs saisons. Pour l’embarquer, il faut faire preuve d’engagement, de solidarité. Il faut montrer un esprit de corps. Si c’est le cas, on pardonnera les petites erreurs techniques. La clé, ce sont les joueurs qui l’ont.»

Sion a-t-il fait le plus dur en gagnant contre GC?

Des joueurs qui seraient bien inspirés d’enchaîner dès l’entame de match sur ce qu’ils ont essentiellement produit en seconde période face à GC dimanche dernier. Une rencontre soldée par un court succès 1-0 qui leur a, peut-être, permis de faire le plus dur dans cette fin de championnat sous tension. «C’était en tout cas une victoire très précieuse», témoigne Johann Lonfat. «GC se retrouve du coup mêlé à cette lutte à trois pour éviter les barrages. Surtout que son programme s’annonce compliqué jusqu’à la fin de saison…»

«Je mise sur Lucerne pour faire les barrages.»Johann Lonfat

Dans le détail, Sion accueille Lucerne ce mercredi, va à Lausanne puis reçoit Servette. GC, lui, va successivement affronter Bâle à l’extérieur, accueillir Saint-Gall et se déplacer sur la pelouse d’YB. Enfin Lucerne, après son déplacement à Tourbillon, enchaînera avec la réception d’YB et un déplacement chez le champion Zurich. «Sion semble avoir le programme le plus facile et GC le plus difficile», commente Johann Lonfat. «Je pense toutefois que le retard qu’a Lucerne risque d’être décisif. Ce d’autant que sa différence de buts est nettement inférieure à celle des Sauterelles (ndlr: -15 contre -2 actuellement). Je mise donc sur l’équipe de Suisse centrale pour faire les barrages. Mais à mon avis, elle se sauvera sans trop de problèmes.»

Le FC Sion peut en tout cas se sortir définitivement de cette lutte pour éviter l’avant-dernière place du classement ce mercredi soir, à condition de l’emporter face aux Lucernois. Ce match importantissime est à suivre en direct dès 20h30 sur Rhône FM.

CM
Thèmes liés à l'article
FootballFC SionSuper League
Catégories
Dossier FC Sion
Les articles les plus lus