Une passion inhabituelle : Il restaure de vieux rasoirs dans son propre atelier à Chalais

Yves Crettaz
Journaliste stagiaire

C’est une activité hors du commun que pratique cet habitant de Chalais. Il restaure d’anciens rasoirs (certains du 18e siècle !) dans son petit atelier. Selon lui, ils ne seraient que deux à le pratiquer en Suisse.

C’est une passion hors du commun que pratique ce jeune homme… Thomas Casari est barbier-coiffeur à Sion. À côté de cela, l’habitant de Chalais exerce une activité inhabituelle: dans son atelier, il restaure d’anciens rasoirs acquis lors de brocantes ou marchés aux puces.

"C'est une réelle passion"

Thomas Casari, barbier-coiffeur à Sion

Mais que compte-t-il faire de ces objets après restauration ? "Une petite partie, je les garde pour moi puisque c'est une réelle passion. Mais la majorité, je les revends". Thomas Casari en restaure une petite dizaine par année pour la revente mais il n’en retire aucun bénéfice au vu des heures passées à l’atelier: il le fait uniquement par plaisir: "Avec le temps que ça me prend, et les revendre à quelques centaines de francs. Ce n'est clairement pas rentable".

Deux exemplaires d'anciens rasoirs (le premier a été restauré, le second pas encore)

Parmi ses rasoirs préférés, un exemplaire vieux de quelques centaines d'années:

Selon lui, il serait le seul en Suisse Romande à pratiquer cette activité. Au niveau national, c’est un poil plus: il n’y aurait que deux restaurateurs d’anciens rasoirs.

YC
Thèmes liés à l'article
Catégories