Une motion pour un abonnement de presse aux nouveaux citoyens

Image par défaut ATS ©RFM
Médias - FR
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Des députés fribourgeois continuent à réfléchir à des solutions d'aide à la presse. Marie Levrat (PS) et Brice Repond (PVL) viennent de déposer une motion qui vise un double objectif: aider la presse régionale et encourager les jeunes à s’intéresser à l’actualité.

Les motionnaires demandent ainsi au Conseil d’Etat de mettre sur pied un système légal de bon, d’une durée d’une année, pour tous les nouveaux citoyens du canton qui en font la requête. Le bon serait valable pour un abonnement, électronique ou papier, dans un journal du canton de Fribourg, au choix de la personne concernée.

La motivation des deux jeunes députés remonte au 13 février et au refus par le peuple suisse du train de mesures en faveur des médias. Les citoyens fribourgeois avaient voté en revanche pour les mesures, à hauteur de 57%, marquant du coup leur souhait d'aider un secteur des médias en grande difficulté depuis des années.

Jusqu'à 3500 jeunes

Selon les statistiques, près de 3500 jeunes Fribourgeois deviennent majeurs chaque année. Les prix des abonnements aux journaux du canton varient entre 90 et 450 francs pour un an. Le bon à faire valoir pour un abonnement devrait être proposé dans la version papier ou numérique, expliquent les motionnaires.

Les journaux à choix seraient notamment La Liberté, les Freiburger Nachrichten, La Gruyère, Der Murtenbieter, Le Messager, le Kerzersanzeiger et La Broye. Les autorités seraient invitées à écrire aux nouvelles citoyennes et nouveaux citoyens du canton,chaque année, pour leur proposer de faire valoir le bon.

L'action ne touchera dès lors que les personnes ayant un intérêt pour l’un des journaux régionaux. Le projet de bon est une proposition qui vise à fidéliser la population au journal local choisi. "Les effets devraient être apparents sur le long terme pour les journaux du canton", espèrent les motionnaires.

Rapport attendu

Le Conseil d’Etat vaudois, avec son projet de décret de septembre 2019 pour des mesures de soutien à la diversité des médias, peut être pris en exemple pour la mise en œuvre de la motion. A Fribourg, celle-ci devra être traitée ces prochains mois par le Grand Conseil, après la réponse donnée par le Conseil d'Etat.

La motion Levrat-Repond s'inscrit dans un contexte où le sujet de la santé financière du secteur à Fribourg fait déjà l'objet de discussions à large échelle. En effet, les députés avaient accepté en septembre dernier un postulat demandant de dresser un état des lieux des médias du canton.

Fondation cantonale

Le postulat veut que le gouvernement évalue la pertinence de créer ou non une fondation cantonale pour les médias, à laquelle l'Etat de Fribourg, les communes et les entreprises pourraient contribuer. Le rapport à produire par le Conseil d'Etat d'ici à la fin de l'été devra notamment décrire leur financement et dessiner leur avenir.

Le postulat, déposé par les députés Grégoire Kubski (PS) et Benoît Rey (PCS), avait été avalisé par 93 voix sans opposition et 1 abstention. Dans le contexte pandémique, le canton avait alloué une aide, subsidiaire à celle de la Confédération, de 3,7 millions de francs pour la presse écrite et de 1,64 million pour la radio/TV.

ATS
Les articles les plus lus