Une initiative veut bannir les feux d'artifice bruyants

Bruyants, les feux d'artifice libèrent également des substances nocives dans l'atmosphère. Une initiative veut limiter leur utilisation (archives). ©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Feux d'artifice
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les 1ers août pourraient être plus calmes à l'avenir. Un comité a lancé une initiative contre les feux d'artifice bruyants. Il a jusqu'au 3 novembre 2023 pour récolter les 100'000 signatures nécessaires.

Les feux d'artifice divertissent une partie de la population, reconnait mardi le comité d'initiative dans un communiqué. Mais ils dérangent, voire font aussi beaucoup souffrir. Ils provoquent souvent plusieurs jours de stress, d'inquiétudes et même de panique chez les animaux domestiques, d'élevage ou sauvages. Petits enfants ou personnes sensibles en pâtissent également.

Lors des sécheresses en été, les engins pyrotechniques incontrôlés peuvent déclencher des incendies et ainsi mettre en danger la flore et la faune, pointent encore les initiants sur leur site. Ils polluent aussi les sols et l'air, en libérant des poussières fines et des substances toxiques. Et de dénoncer une multiplication des feux d'artifice, ne se limitant plus au 1er août et au Nouvel an.

Avec son initiative "pour une limitation des feux d'artifice", le comité entend réduire les nuisances pour les êtres vivants et les risques pour l'environnement. Les feux d'artifice bruyants doivent être interdits. Les cantons pourraient accorder des autorisations exceptionnelles pour les événements suprarégionaux.

Les initiants ont déjà reçu le soutien de plusieurs organisations nationales, comme La Ligue suisse contre le bruit, Pro Natura, Greenpeace Suisse ou encore la Protection suisse des animaux. Des personnalités sont également favorables au texte, à l'image de l'ancien "Monsieur Coronavirus" Daniel Koch et de la championne olympique de dressage de chevaux Christine Stückelberger.

ATS
Les articles les plus lus