Une commission des Etats veut que le loup puisse être abattu plus facilement

Le loup doit pouvoir être tiré plus facilement, selon la commission ©KEYSTONE/PHOTPRESS/WWF/GIANCARLO MANCORI
Politique
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Un peu plus d'un an après le rejet de la loi sur la chasse, une commission des Etats reprend le dossier du loup. Elle veut faciliter son tir.

Des loups devraient pouvoir être abattus plus facilement par les garde-chasses à titre préventif. Malgré l'échec de la loi sur la chasse en septembre 2020, la commission de l'environnement des Etats a déposé, par 5 voix contre 2, une nouvelle initiative parlementaire.

 Le même objectif figurait dans la révision de la loi sur la chasse refusée du bout des lèvres (51,9% des votants). La commission estime toutefois qu'il y a lieu d'agir au vu de l'augmentation de la population de loups et des problèmes qui en résultent, notamment dans les régions de montagne, indiquent vendredi les services du Parlement.

Tirer des meutes

 Là où l'agriculture est menacée, la régulation des populations de loups devrait être complémentaire aux mesures prises pour protéger les troupeaux. Des meutes ou des parties de meutes pourraient y être tirées. Une réglementation en ce sens existe déjà pour les bouquetins, qui sont eux aussi protégés, rappelle la commission.

 Il devrait aussi être permis d'abattre les loups qui s'approchent de façon menaçante des zones habitées et des êtres humains ou pour lesquels les mesures de protection des troupeaux sont inefficaces. Le texte demande encore que les cantons justifient les mesures de régulation qu'ils prévoient ainsi que les objectifs de ces dernières.

Thèmes liés à l'article
PolitiqueConseil des EtatsLoup
Catégories