Un Valaisan fou de wax et de culture africaine

Samuel Sauthier ©Rhône FM
Expatrié
L'équipe d'animation
de Rhône FM

Direction la Côte d'Ivoire ce matin dans "A vous les studios". On y retrouve le contheysans Samuel Sauthier qui a quitté son Valais natal pour l'Afrique il y a bientôt cinq ans. C'est en direct d'Abidjan, en Côte d'Ivoire qu'il répond à notre coup de fil.

Après un mois de vacances en Suisse, Samuel Sauthier vient de revenir hier soir dans son nouveau chez lui à Abidjan. Première préoccupation pour lui: gérer la chaleur car la température est très élevée sur place. 

Dans l'actualité : l'effondrement de plusieurs bâtiments

Trois bâtiments se sont effondrés en 30 jours avec le décès d'un enfant. Des événements qui ont soulevé l'indignation populaire, des manifestations ont lieu, mais le ministère reste muet.

Selon Samuel Sauthier, qui travaillait justement dans l'industrie du ciment, ces effondrements arrivent régulièrement depuis environ un an. Il nous explique que ce serait peut-être dû à la mains d'oeuvre, qui ferait ça sans professionnalisme (il nous annonce même qu'à Abidjan 90% des constructions sont faites sans permis de construire !!!) et aux nombreuses entreprises de ciment qui proposent des produits de moindre qualité. Le mélange de ces deux éléments explique peut-être ces nombreux accidents.

Sentiment d'insécurité pour les Ivoiriens

Il y a énormément de nouvelles constructions, partout on voit des bâtiments qui poussent et la population forcément a peur.

Après le ciment, le tissu

Sans transition, Samuel Sauthier nous parle de sa nouvelle activité professionnelle. Il fabrique dorénavant à 100%, avec son frère et un ami, des vêtements mélangeant le wax, tissu africain coloré, avec le style européen. Ils proposent aussi des habits en wax uniquement.

Un amoureux inconditionnel du wax

A son arrivée, il y aura cinq ans le 3 avril prochain, Samuel a toujours été fasciné par le tissu coloré africain. Et il a eu envie de monter un projet professionnel autour du prêt-à-porter. C'est avec le sourire qu'il nous dit que lorsque l'on porte ce tissu, on se sent bien et qu'il est agréable à porter (100% coton).

Le wax a tout une tradition en Côte d'Ivoire

Samuel nous explique également qu'en Afrique, selon si l'on va à un mariage, à un enterrement ou à un anniversaire il y a un wax différent. Un wax spécial a même été conçu pour la journée de la femme. Bref, le wax véhicule des messages de par ses motifs et de par ses couleurs.

On peut retrouver ses vêtements dans une boutique à Sion qui s'appelle Disfruta, ou sur le site : bandama-clothing.com

L'interview complet de Samuel Sauthier est à écouter ci-dessous:

Audios liés:

A vous les studios en Côte d'Ivoire
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
TogetherSIA