Un Suisse sur deux favorable à un confinement pour les non-vaccinés

Un Suisse sur deux se dit favorable à un confinement pour les non-vaccinés (archives). ©KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS
Coronavirus
Keystone-ATS
Keystone-ATS

L'idée d'imposer un confinement aux non-vaccinés contre le SARS-CoV-2 séduit les Suisses, selon un sondage de l'institut Link diffusé dimanche dans le SonntagsBlick. Une personne sur deux parmi les 1000 interrogées soutient cette mesure.

47% s'y opposent et 3% n'ont pas d'opinion. Cette idée est même approuvée par les deux tiers des personnes âgées. Le confinement pour tout le monde est, en revanche, rejeté par 80% des sondés.

Concernant l'obligation de vaccination, la moitié des Suisses y adhèrent. Les 60-79 ans la plébiscitent à 62% et les Suisses italiens à 68%.

Large soutien à la 2G

65% des personnes interrogées se disent d'accord avec une vaccination obligatoire pour certains groupes professionnels, comme les professions de soins.

Deux tiers des Suisses approuvent par ailleurs l'introduction de la règle dite des 2G (de l'allemand geimpft et genesen, soit vaccinés et guéris en français), l'une des mesures phares adoptées par le Conseil fédéral vendredi. Cette restriction ne permet qu'aux personnes vaccinées ou guéries d'avoir accès aux restaurants, cinémas, fitness et musées à partir de lundi. Les personnes non vaccinées devront rester à l'extérieur.

Lors d'un précédent sondage en novembre, la moitié des personnes interrogées se disaient opposées à des mesures de protection plus strictes. Dans la dernière enquête, cette opposition ne récolte plus qu'un tiers de soutien.

ATS