Un résultat "inespéré" pour Télé Mont-Noble durant l'exercice 2020-2021

Télé Mont-Noble Nax
Ski
Sandrine Rovere
Rédactrice en cheffe adjointe

Télé Mont-Noble a fait mieux que limiter la casse durant le dernier exercice. Un exercice marqué par le coronavirus et l'arrivée très tardive de la neige.

Un résultat "inespéré". C'est ainsi que Télé Mont-Noble a décrit vendredi soir son exercice 2020-2021 lors de son assemblée générale à Grône. En raison de l'arrivée tardive de la neige, les installations n'ont pu être ouvertes que 81 jours sur l'ensemble de la saison d'hiver. Malgré cela, près de 50'000 skieurs ont profité des pistes de la station, s'est réjoui le président Fred Pont.

L'entreprise a pu toucher des RHT pour le personnel de la restauration et des indemnités chômage pour les employés des remontées mécaniques qui ne pouvaient pas travailler en raison du manque d'or blanc. Si bien que la société boucle l'exercice avec un cash-flow de 88 mille francs. Après prise en compte des amortissements et des charges, l'année se solde par une perte de 407'000 francs. Les crédits NPR, qui se montent à 140 mille francs, n'ont eux pas dû être remboursés, conformément à ce qui a été décidé par la Confédération.

L'entreprise a donc pu procéder au remplacement prévu du téléski des Planards. Les travaux sont en cours et l'installation sera opérationnelle dès le 18 décembre. Mais Télé Mont-Noble veut poursuivre encore son programme de renouvellement des remontées mécaniques. L'entreprise songe aujourd'hui au remplacement de la télécabine Dzorniva et au rafraîchissement du restaurant. C'est un investissement global de huit millions de francs qui va prendre du temps, selon le président. Il ne voit pas d'autre solution pour le financement qu'une augmentation du capital-action et un soutien financier des autorités.

Thèmes liés à l'article
Mont-NobleRemontées mécaniques
Catégories