Un quart des réfugiés ukrainiens en emploi sont dans la gastronomie

Keystone-ATS
Keystone-ATS

Trois mille cent trente bénéficiaires du statut de protection S exercent un emploi en Suisse. Près d'un quart d'entre eux (23%) sont actifs dans la gastronomie, indique jeudi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

En outre, 17% des réfugiés ukrainiens travaillent dans le secteur "Planification, conseil, informatique". L'agriculture et l'enseignement accueillent chacun 8% des bénéficiaires d'un statut S.

Au total, 33'379 bénéficiaires de ce statut de protection étaient en âge de travailler dans la semaine du 1er août, souligne le SEM. La part d'actifs s'élève donc à 9,4%. Mais les autorisations de travail délivrées sont en réalité plus nombreuses, car elles ne sont enregistrées qu'avec du retard, précise le SEM.

Selon les derniers chiffres publiés jeudi sur Twitter par le Secrétariat d'Etat, 61'424 réfugiés ukrainiens ont été enregistrés en Suisse depuis le début de la guerre. Ils sont 59'411 à avoir obtenu un permis S.

ATS