Un intérim "expert" puis une nouvelle direction pour l’Institut Notre-Dame de Lourdes à Sierre

L'Institut espère retrouver un climat plus serein ©rfm
Education
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

A Sierre, l’Institut Notre-Dame de Lourdes est désormais au clair : d’entente entre les parties, le comité met fin aux rapports de travail avec sa directrice à compter de ce vendredi. L’intérim sera assuré par Michel Délitroz, ancien chef de l’enseignement spécialisé à l’Etat du Valais.

Les premiers éléments du rapport d’audit demandé en juillet dernier à la suite de dénonciations de dysfonctionnement, ont mis en évidence la nécessité de revoir la gouvernance de l’Institut Notre-Dame de Lourdes.
Il a donc été décidé d’un commun accord avec la directrice actuelle de l’Institut, Daniela Biner, de mettre fin aux rapports de travail dès ce vendredi, précise le comité de l'Institut sierrois dans un communiqué.

Le poste de directeur sera mis au concours prochainement et la direction ad intérim sera assurée dès le 7 mars par Michel Délitroz, ancien chef de l’enseignement spécialisé à l’Etat du Valais et ancien directeur des institutions de Don Bosco et Ste-Agnès.

Ces mesures ont pour objectif de rétablir un climat apaisé, tant pour les personnes prises en charge que pour les collaboratrices et collaborateurs de l’institution qui en ont été informés.

Les parents des enfants accueillis à Notre-Dame de Lourdes ont également été avertis de ces décisions.

Des décisions claires prises par le comité explique son président, Xavier Lamon
CH/c
Thèmes liés à l'article
EducationSocialHandicapAuditSierre
Catégories
Les articles les plus lus