"Un fort taux de logements vacants en Valais mais la construction n'est pas excessive"

Thomas Veraguth ©Rhône FM / YC
Immobilier
Yves Crettaz
Journaliste stagiaire

Le Valais connait un taux important de logements vacants. Mais selon les spécialistes, la construction n’est pas excessive. Le problème provient de la concurrence…

L’inflation, les différentes raisons de s’établir en Valais ou encore le taux de vacance des habitations… voilà les principaux thèmes abordés lors du 16e « Rendez-vous de l’Immobilier » de la Foire du Valais.

Thomas Veraguth, expert en immobilier chez UBS, nous explique les raisons du fort taux de logements vacants en Valais :

"Le nouveau est en concurrence avec l'ancien"

Selon le spécialiste, il n’y a pas trop de constructions en Valais. Les logements anciens souffrent alors qu’on pourrait penser le contraire :

"Les acheteurs et locataires préfèrent payer un peu plus cher pour avoir de la qualité supérieure"

Les logements vacants sont une aubaine pour les acquéreurs ou les locataires. Du côté des propriétaires, un taux en deçà de 3% est idéal…Mais pas plus bas. Explication :

"Les propriétaires ne sont pas interessés à avoir des taux de vacances inférieurs à 1%"

L’inflation liée à l’immobilier est sur la pente descendante, selon Thomas Veraguth, qui la voit être divisée par deux d’ici la fin 2023. 

YC
Thèmes liés à l'article
inflationImmobilierLogement
Catégories