Un expatrié valaisan à Marrakech nous raconte son quotidien

Souk à Marrakech au Maroc ©Pixabay
Expatrié
L'équipe d'animation
de Rhône FM

Décollage et atterrissage à Marrakech ce matin dans "A vous les studios". On y rejoint Olivier Cretton. Le valaisan expatrié dans ce pays du soleil est un homme heureux, car enfin quasi toutes les restrictions liées à la pandémie ont été levées.

On entend tout de suite que les nouvelles sont bonnes à Marrakech au ton de la voix d'Olivier. Il le dit: enfiiiin un retour à la vie normale ! Toutes les restrictions sur place ont été levées. Les établissements ont tous rouverts leurs portes aux horaires d'avant. Olivier nous explique que les restaurants sont ouverts jusqu'à 2h du matin et les boîtes de nuit jusqu'à 5h.

Les touristes doivent toujours montrer patte blanche

Pour les touristes par contre, il est toujours demandé un test PCR de 48h avant leur entrée dans le pays. Olivier se désole de cette mesure persistante, qui freine probablement quelques personnes à venir. Toutefois, il nous explique que les rues sont pleine de monde, que les touristes sont présents et que cela ne devrait pas changer jusqu'au mois de juillet.

Entre 42 et 45 degrés en journée

Dès le mois de juillet et durant tout le mois d'août, les touristes se font beaucoup plus rares pour la simple et bonne raison que la température est très, très élevée ! Entre 42 et 45 degrés tous les jours, ça assomme son homme.

Le ramadan s'est terminé le 3 mai dernier

Olivier nous explique également qu'il est heureux que ses petits cafés et restaurants préférés ouvrent à nouveau leur porte après la période de ramadan qui s'est déroulé le mois dernier.  Lui n'est pas musulman et ne jeûne donc pas en journée, mais pas solidarité il n'ose pas boire, ni manger sur les terrasses.

Jusqu'à 6 mois de prison pour un café

Le ramadan est quelque chose de très strict à Marrakech, nous explique Olivier. Durant cette période, les musulmans n'ont pas le droit de boire, de manger, de fumer, ni même d'avoir un bonbon dans la bouche de 4h du matin à 19h. Car si ils enfreignent une de ces règles dans la rue, les musulmans peuvent encourir jusqu'à 6 mois de prison ferme ! Ah ça ne rigole pas ! Et pour Olivier, il est difficile de se mettre sur une terrasse et de siroter un verre alors qu'autour de lui les gens ne peuvent pas le faire. Ca le met mal à l'aise, alors il ne le fait pas. Par contre, les touristes s'en moquent.

Audios liés:

A vous les studios à Marrakech
Thèmes liés à l'article
MarrakechExpatriéOlivier Cretton
Les articles les plus lus