Un comité interpartis valaisan recommande le OUI à l'initiative sur les soins infirmiers

infirmière - image d'illustration
Votations
Estelle Daven
Journaliste RP

Ils appellent à voter OUI à l’initiative sur les soins infirmiers. Des représentants valaisans des partis de gauche et des syndicats ont lancé leur campagne lundi après-midi, à Sion. Ils demandent plus de formation, de reconnaissance et des meilleures conditions de travail pour les soignants.

Un comité interpartis valaisan appelle à voter OUI à l’initiative pour des soins infirmier forts. Des représentants des partis de gauche et des syndicats se sont réunis lundi après-midi, à Sion, pour demander une revalorisation de la profession, et de meilleures conditions de travail pour le personnel soignant. Selon le PS Suisse, plus de 40% des infirmières et infirmiers quittent leur profession prématurément pour cause d’épuisement ou de stress, alors qu’il en manque plus de 10'000 en Suisse. Carole Savoy, députée socialiste au Grand Conseil, mais également infirmière en psychiatrie a constaté ce phénomène directement dans son entourage. Ecoutez son témoignage ci-dessous:

Pour le comité valaisan du oui, l’accent doit aussi être mis sur la formation. L’objectif est de préparer suffisamment de personnel qualifié pour faire face au grand défi du vieillissement de la population, qui va réclamer davantage d’infirmières et d’infirmiers.

Le Conseil fédéral oppose un contre-projet indirect

Le Conseil fédéral et le Parlement recommandent eux de voter non à l’initiative sur les soins infirmiers. Estimant que le texte va trop loin, ils lui opposent un contre-projet indirect. Ce dernier prévoit jusqu’à un milliard de francs sur huit ans pour la formation. Il entrera en vigueur en cas de non dans les urnes le 28 novembre et en l'absence de referendum.

Thèmes liés à l'article
Les articles les plus lus