Un "café-cimetière" à Berne comme lieu de rencontre et de vie

Keystone-ATS
Keystone-ATS

Un restaurant avec bar à café doit voir le jour dans l'ancien crématoire du cimetière de Bremgarten à Berne. Les promoteurs ne souhaitent pas seulement créer une offre de restauration pour les repas funèbres, mais surtout un lieu de rencontre.

"Pourquoi ne pas accompagner la mort avec la vie ?", s'interroge samedi Silvana Pletscher, directrice de la coopérative bernoise de crémation, dans les titres bernois de Tamedia.

Le projet n'a pas encore reçu le feu vert définitif des autorités, mais a de bonnes chances d'aboutir. Le service de protection des monuments a donné son accord et un règlement a été élaboré avec la ville pour l'utilisation de l'ancienne salle des urnes.

Exemples à Berlin

Avec le restaurant du cimetière de Bremgarten, la Suisse s'aventure en terre inconnue. En Allemagne, par exemple, il existe déjà des cafés-cimetières à certains endroits, comme à Berlin.

Le festival Krema, organisé près de l'ancien crématorium du cimetière de Bremgarten, va dans le même sens. Du 12 au 14 août, un programme culturel varié proposera des lectures, de la musique, une exposition de photos, des installations et un rituel funéraire sous forme de "stand-up comedy". La gastronomie sera également au rendez-vous.

Le deuil et la commémoration des proches et des amis sont en pleine mutation. Toujours moins de personnes souhaitent être enterrées en rang dans un cimetière conventionnel, au profit de formats plus libres. De nombreuses institutions ont pris en compte cette évolution.

Les cimetières sont de plus en plus souvent considérés comme des îlots de verdure dans un paysage urbain. A Berne, des moutons y paissent parfois pour débroussailler, car les cimetières sont également importants pour la biodiversité.

ATS