Tyson Fury gagne encore

Tyson Fury ajuste une fois de plus Deontay Wilder. ©KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT
Boxe
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Tyson Fury demeure le roi des poids lourds. Le Britannique a conservé sa ceinture WBC à la faveur d'un nouveau succès devant Deontay Wilder.

Tyson Fury demeure le roi des poids lourds. Le Britannique a conservé sa ceinture WBC à la faveur d'un nouveau succès devant Deontay Wilder.

A Las Vegas,, le "Gypsy" s'est imposé par K.O. au 11e round au terme d'un affrontement dantesque qui restera dans les annales de la boxe. Tyson Fury (33 ans) toujours invaincu en 32 combats, dont un nul concédé en décembre 2018 contre l'Américain qu'il avait ensuite battu en février 2020, a été une nouvelle fois dominant pour leur troisième combat. Il est toutefois lui aussi tombé deux fois au sol, mais s'est toujours relevé.

Un énième crochet du droit du Britannique - il y en a eu tellement qu'on ne les comptait plus à ce stade - a eu raison de l'Américain, qu'on sentait de plus en plus éprouvé, avec un courage insensé à rester encore debout sur le ring. Poussé dans ses derniers retranchements, Tyson Fury a été le premier à faire vraiment mal, en plaçant, déjà, un crochet du droit sur l'oreille de son rival, puis un uppercut du gauche qui ont fait tomber Wilder. Mais l'Américain devait vite trouver les ressources pour faire ce qu'il fait de mieux au monde, dès la reprise suivante: placer sa droite foudroyante.

Fury l'a encaissée plein crâne et cela a dû tourner terriblement à l'intérieur car il s'est retrouvé au tapis. Puis une deuxième fois, après un crochet sur la nuque qui l'a envoyé en avant, avant d'être sauvé par le gong de ce 4e round. Mais Fury, qui était déjà tombé deux fois en 2018 et s'était à chaque fois relevé, l'a refait avant d'attaquer de plus belle. Les rounds suivants, il les a ainsi dominés en plaçant ses enchaînements gauche droite, et Wilder semblait de plus en plus épuisé, même s'il n'a jamais refusé le coup pour coup.

Au 10e round, Fury a renvoyé au sol Wilder, encore de son crochet du droit à la tempe. Avec l'énergie du désespoir, dans un état presque second, Wilder a répliqué et a fait tanguer le Britannique, qui tenait debout dans les cordes et lui disait du gant frappant sa propre tête "vas-y, tape encore". Un combat à la "Rocky", mais en mieux et en vrai !

Tyson Fury peut désormais se tourner vers une potentielle unification des titres face à l'Ukrainien Oleksandr Usyk, qui a créé une énorme surprise le mois dernier en battant par décision unanime Anthony Joshua, pour s'emparer des ceintures WBA, WBO et IBF. A moins qu'une revanche ait lieu auparavant entre ces deux boxeurs.

Pour Wilder, 35 ans (2 défaites, 42 victoires, 1 nul), ce nouvel échec doit être terriblement dur à encaisser, tant il a donné tout ce qu'il avait. Au point que se pose la question de son avenir en tant que boxeur professionnel.

ATS
Catégories