Trump sommé de témoigner dans l'enquête sur ses pratiques fiscales

Un juge new-yorkais a ordonné jeudi à Donald Trump de témoigner dans le cadre d'une enquête civile sur les pratiques fiscales de son groupe (archives). ©KEYSTONE/FR171789 AP/BEN GRAY
Etats-Unis
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Un juge new-yorkais a décidé jeudi que Donald Trump et deux de ses enfants, Donald Trump Jr. et Ivanka, devaient témoigner dans le cadre de l'enquête civile sur les pratiques fiscales de son groupe menée par la procureure de l'Etat de New York.

Après une audience par visioconférence, le juge a rejeté la requête du camp Trump, qui voulait faire annuler la demande de témoignage formulée par la procureure Letitia James.

En conséquence, le juge Arthur Engoron a ordonné à Donald Trump de "venir déposer dans les 21 jours à compter de cette décision" jeudi, soit d'ici le 10 mars. Un ordre qui s'applique aussi à ses enfants. Le 45e président des Etats-Unis (2017-2021) peut faire appel de cette décision.

Dans le cadre de cette enquête ouverte en 2019, la procureure Letitia James, membre du parti démocrate, avait annoncé en janvier "avoir mis au jour des preuves significatives qui laissent penser que Donald J. Trump et la Trump Organization ont faussement et frauduleusement valorisé nombre d'actifs", afin d'obtenir des prêts d'une part, et de payer moins d'impôts d'autre part.

"La justice l'a emporté", s'est immédiatement félicitée Letitia James dans un communiqué, jugeant que "personne n'est au-dessus des lois".

Pour l'avocate de l'ancien président, la décision de jeudi "confirme ce que nous savons déjà depuis quelque temps: Donald Trump ne peut pas bénéficier d'une décision juste dans l'Etat de New York". "Le tribunal avait manifestement une idée toute faite et n'avait aucune volonté de s'engager dans un débat impartial sur cette question d'une importance cruciale", a déclaré Alina Habba dans un communiqué envoyé à l'AFP.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus