Trois morts et douze blessés dans une frappe russe dans le nord-est

Novgorod-Siverskiï se situe dans une région qui était relativement épargnée depuis la retraite russe  fin mars. Des habitants de Marioupol y avaient été temporairement transférés le mois dernier (archives). ©KEYSTONE/AP
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Une frappe aérienne russe sur la ville de Novgorod-Siverskiï, dans le nord-est de l'Ukraine, a fait au moins trois morts et douze blessés dans la nuit de mercredi à jeudi. C'est ce qu'ont annoncé jeudi les services de secours locaux à l'AFP.

"Il y a trois personnes tuées et douze blessées à la suite d'une frappe" sur Novgorod-Siverskiï, a affirmé un porte-parole des secours, donnant un premier bilan. "Aujourd'hui, vers 00h10 et 00h23, l'ennemi a effectué une frappe aérienne, probablement à partir d'un (chasseur) Su-30SM", ont indiqué dans un communiqué les forces ukrainiennes.

"Les (Russes) ont frappé des infrastructures critiques, dont des écoles. D'autres bâtiments administratifs et des maisons résidentielles ont également été endommagés", a indiqué plus tôt dans la matinée le gouverneur de la région de Tcherniguiv, Viatcheslav Tchaouss.

Il a accompagné son message de plusieurs photos, sur lesquelles on voyait des bâtiments complètement détruits, des voitures calcinées et un nuage de fumée émergeant des décombres. Novgorod-Siverskiï, qui comptait 15'000 habitants avant la guerre, se situe à une cinquantaine de km de la frontière russe, dans une région qui était relativement épargnée depuis la retraite russe de la région fin mars.

ATS
Les articles les plus lus
album_image
En ce moment
SantéSTROMAE