Trois générations pour un film de freerider. Avec "From Source", Yann Rausis casse les codes

Des images époustouflantes avant de plonger dans une approche plus contemplative ©yann-rausis
Tournage
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Il est ingénieur physicien de formation. Il aussi "rider pro" et un brin artiste auto-réalisateur. En signant le court-métrage "From Source", Yann Rausis veut inscrire le ski dans un registre différent dit-il. Et il y parvient.

"From Source", c’est une sorte de mélange entre rêve et réalité. Entre adrénaline et quête mystique. Un skieur au clair de lune qui s’apprête à danser sur les cimes bagnardes, anniviardes ou hérensardes, dont il va dompter les pentes les plus abruptes, sur fond de rock alternatif. Le même skieur, en pleine quête qui après une nuit dans une grotte glaciaire découvre le monde d’un autre œil.
C’est en raccourci, la trame du parcours du Bagnard de Lourtier qui se met en scène, notamment sur un "hymne à la vie", une chanson écrite par sa maman, Marianne, 54 ans, et interprétée par sa grand-maman, Françoise, 79 ans. Un choix qui mûrissait depuis longtemps dans l’esprit du rider.
 

Une quête mystique dans un décor de freerider


« From Source » a déjà décroché plusieurs prix dont celui de meilleur court-métrage à l’International Freeride Film Festival de Tarbes, le mois dernier. De quoi motiver ce "rider", pro depuis quasiment cinq ans et plus encore depuis ces participations au World freeride Tour, il y a un peu plus de trois ans. Car c’est indéniable, il aspire depuis longtemps à un certain mélange des genres.
 


L’aventure a pu démarrer grâce à un crowdfunding qui a permis de récolter quelque 12 mille francs. Depuis cette semaine, "From Source" est accessible à tous sur youtube.

 

Un plan filmé après une ribambelle de calculs por respecter le timing de la lune
 

Catégories
Les articles les plus lus