Tout comme le Christ de Rio, l'Hôtel de Ville de Sierre s'éteint une heure pour le climat

Sierre espère amoindrir sa pollution lumineuse ©Yves Crettaz / Rhône FM
Climat
Yves Crettaz
Journaliste stagiaire

De nombreux monuments ne seront pas éclairés ce samedi soir entre 20h30 et 21h30. Il s’agit de la "Earth Hour", un événement mondial pour la bonne cause…

C'est le WWF australien qui est à l'origine de cette démarche pour la nature. Il y a quinze ans, la fondation souhaitait trouver le bon moyen de parler et faire parler du changement climatique. Aujourd'hui, cette "heure pour la Terre" s'est répandue à travers le monde entier et permet d'attirer l'attention sur la pollution lumineuse et sur l'économie d'énergie. Selon le WWF, il s'agirait de «la plus grande manifestation au monde en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique».

Un concept simple

Tout comme la Tour Eiffel ou encore le Christ Rédempteur de Rio, certains monuments valaisans ne seront pas éclairés ce soir. C'est le cas du château Mercier et de l'Hôtel de Ville de Sierre.

« Ensemble, on arrivera à des résultats pertinents »Laurence Salamin, architecte de la ville de Sierre

«L'initiative "Earth Hour" nous semble pertinente et est relativement simple à mettre en place. [...] Nous souhaitons sensibiliser la population et être une valeur d'exemple. Mais il ne faut pas oublier que c'est ensemble qu'on arrivera à des résultats pertinents», détaille Laurence Salamin, architecte de la ville de Sierre et responsable des bâtiments.

Visuel du Earth Hour
Visuel du Earth Hour

En Suisse, ce sont quelque trente villes qui participent à cette démarche. À l'instar de Sierre, Arbaz et Anniviers emboîtent le pas pour sensibiliser au climat.

« Nous pourrions mettre en place des mesures de ce type-là de manière régulière »Laurence Salamin

La cité du soleil, qui n'en est pas à son premier coup d'essai puisqu'elle avait déjà participé à cette action l'année dernière, entrevoit d'aller encore plus loin à l'avenir. «Nous pourrions mettre en place des mesures de ce type-là de manière régulière et pas uniquement pour cet événement», explique Laurence Salamin.

De plus, la ville de Sierre détient le label "Cité de l'énergie Gold", comme cinq autres localités valaisannes. Cette distinction démontre une certaine sensibilité à des économies d'énergie et à la protection de l'environnement.

Pourquoi ne pas faire perdurer la démarche ?

Mais la question mérite d’être posée : pourquoi ne pas éteindre tout simplement les monuments durant les heures creuses de la nuit ? Selon Valérie André, responsable marketing d'Oiken, la réponse est d'ordre technique : «C'est clairement possible mais il faut que la commune ait modifié son système d'éclairage récemment. Avec les anciens modèles, on ne peut pas les contrôler à distance et on devrait les éteindre manuellement».

Et comme Sierre a cet objectif à moyen-terme, selon l'architecte de la ville, cela pourrait venir à se concrétiser d'ici quelques mois. Affaire à suivre...

YC
Thèmes liés à l'article
ClimatréchauffementLumière
Catégories
Les articles les plus lus