Tour d'Italie: Stefano Oldati gagne la 12e étape

Un nouveau maillot rose pour Juan Pedro Lopez ©KEYSTONE/AP/Gian Mattia D'Alberto
Cyclisme
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Stefano Oldani (Alpecin-Fenix) s'est adjugé la 12e étape du Giro à Gênes. L'Italien a devancé au sprint ses deux compagnons d'échappée, son compatriote Lorenzo Rota et le Néerlandais Gijs Leemreize.

Tous trois, issus d'une grande échappée, avaient faussé compagnie aux autres à 53 km du but dans la deuxième des trois côtes de la journée. Oldani (24 ans) a fêté son premier succès professionnel et donné au cyclisme italien un deuxième succès en 24 heures au cours de cette étape de 204 km qui était la plus longue de l'épreuve.

Le peloton est arrivé à plus de neuf minutes du vainqueur. L'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) a conservé le maillot rose.

Festival d'attaques

L'étape a donné lieu à un festival d'attaques dans sa première partie pour lancer une échappée qui s'est formée après une soixantaine de kilomètres. De ce groupe de 25 coureurs sont sortis Rota, le premier à attaquer, puis Oldani et Leemreize à l'approche des 50 derniers kilomètres. Un quatuor de poursuivants (Mollema, Kelderman, L. Hamilton, Buitrago) a échoué à combler l'écart qui a longtemps été d'une trentaine de secondes.

Le Giro a emprunté la route du Passo del Bocco pour la première fois depuis la chute mortelle de Wouter Weylandt en 2011, dans la descente. Le dossard 108 du coureur belge est retiré depuis de la liste des concurrents.

Au pied des Alpes vendredi

Dans le final, la course est passée par le Ponto San Giorgio, qui remplace le viaduc autoroutier du Polcevera en partie effondré au mois d'août 2018. L'accident avait causé la mort de 43 personnes.

Vendredi, la 13e étape relie San Remo, sur le littoral de la mer Ligure, à Cuneo, au pied des Alpes piémontaises. Le parcours de 150 kilomètres passe par un col dans la première moitié avant un final roulant jusqu'à l'arrivée jugée en léger faux plat montant.

ATS
Catégories
Les articles les plus lus