Toujours très pragmatique, l’entraîneur du FC Sion Paolo Tramezzani cherche l’équilibre

Paolo Tramezzani ©Keystone-ats
FC Sion
Hugo Da Custodia
Journaliste RP

Présent ce jeudi à Riddes lors de la conférence de presse hebdomadaire, l’entraîneur du FC Sion Paolo Tramezzani adopte une posture toujours aussi joviale et sereine. Il affirme que le potentiel de son équipe est bien présent. Interview.

Paolo Tramezzani, comment était l’ambiance à l’entraînement cette semaine après la défaite mortifiante de dimanche face au FC Bâle ?
Bonne ! C’est une semaine importante. Dès le premier jour, nous avons analysé le match face au FC Bâle. Nous sommes revenus sur les points qui ont été bien faits et surtout sur les points qu’il fallait améliorer. Et c’est sûr ça que nous avons axé le travail de cette semaine. Les joueurs s’entraînent avec beaucoup d’envie et beaucoup d’intensité. Avec la volonté de bien faire les choses.

« J’ai trouvé une équipe en très bonne condition, notamment sur le plan physique. Le mérite revient aussi à Marco Walker. » Paolo Tramezzani

Quels sont ces points à améliorer dont vous parlez ?
Selon moi nous avons une marge de progression sur plusieurs aspects. Il faut apprendre à mieux gérer les rencontres et à être plus dangereux en phase offensive lorsque nous en avons la possibilité. Pour le reste, j’ai pu confirmer mes premières impressions en voyant des choses positives. Il reste à faire en sorte que les joueurs soient plus complémentaires. L’équipe doit toujours se montrer organisée et équilibrée sur le terrain. Voilà, les aspects les plus importants.

Est-ce que vous avez le sentiment d’être parti de zéro ?
Normalement quand un entraîneur arrive, il essaie de mettre en place les idées qu’il a en tête. Cependant, je l’ai aussi dit avant le premier match, j’ai trouvé une équipe en très bonne condition, notamment sur le plan physique. Le mérite revient aussi à Marco Walker et au travail qu’il a effectué auparavant. Ensuite je le répète, un entraîneur porte ses propres idées. Les miennes sont de faire en sorte que les joueurs soient dans les meilleures dispositions pour s’exprimer. C’est la méthode en laquelle je crois.

« Nous avons des joueurs rapides sur les côtés et devant. Cela nous donne plus de possibilités pour varier notre jeu en attaque. » Paolo Tramezzani

Lors de votre premier match vous avez vu de bonnes choses mais il a vraiment manqué au moins un but…non ?
Nous avons tenté pourtant ! Il ne faut pas oublier que nous avons joué contre une équipe très forte et bien organisée. Nous avons essayé de nous montrer dangereux, incisifs. Il faut maintenant pouvoir répéter ces efforts de manière plus régulière. Avec les qualités disponibles dans le groupe je pense que nous pourrons amener encore plus de danger en phase offensive.

Vous voulez un jeu plus direct ? Plus de passes vers l’avant ?
Contre Bâle nous avons essayé de jouer un football plus vertical. Cette verticalité signifie qu’il faut de la vitesse et que l’équipe doit être capable de suivre le rythme. En jouant comme contre Bâle, avec deux défenseurs très offensifs et deux ailiers, on doit chercher à mieux contrôler la possession et les sorties de zone. Avec cette façon de procéder, on devrait réussir à se rapprocher de la surface adverse avec plus de danger. C’est une solution mais nous en avons d’autres car nous avons des joueurs rapides sur les côtés et devant. Cela nous donne plus de possibilités pour varier notre jeu en attaque.

« Nous devrons être forts mentalement et aussi être prêts à disputer chaque ballon. » Paolo Tramezzani

Dimanche vous défiez Servette. Qu’est-ce que cela vous évoque ?
C’est une partie différente des autres pour plusieurs raisons. C’est important pour nous et très spécial pour nos fans. Ce match a beaucoup de valeur à nos yeux. On travaille l’équipe pour qu’elle soit prête à répondre au défi. Nous devrons être forts mentalement et aussi être prêts à disputer chaque ballon. Cet aspect pourrait s’avérer déterminant.

Est-ce que vous vous attendez à un match fermé ?
Non ! Nous avons étudié l’adversaire et nous savons comment ils jouent mais nous devons avant tout nous concentrer sur notre propre façon de jouer. Je m’attends à un match très ouvert et disputé. Nos joueurs devront faire preuve de courage et rester dans le match pendant les 90 minutes.

Question plus personnelle. Est-ce que vous avez facilement retrouvé vos habitudes et votre routine en Valais depuis votre retour ?
Tout est très naturel. C’est quand même la troisième fois que je suis ici. J’ai retrouvé plein de personnes que je connaissais déjà. Cela a vraiment facilité mon arrivée. C’est comme si je n’étais jamais parti. Je peux quand même dire que le club est en plein changement et que cela se voit. Il y des nouvelles têtes, Gelson Fernandes et Massimo Cosentino. C’est un signe très positif. Les deux apportent leur vision et leur expérience. Je suis convaincu que ces deux figures importantes pourront faire du bon travail ici à Sion.

HDC
Thèmes liés à l'article
FC SionSwiss Football LeagueFootball
Catégories
Dossier FC Sion